D1751
Golf 91
TP-1/6
Dernière Modification: 29/11/2015 Format vérifié et conforme à l'original (AN)
Titre de la lettre : Traite de la guerre du Golfe et d'une entrevue Ummite avec Bush et Gorbatchev.
Date : Reçue le 14/01/1991, de Madrid.
Destinataires : Monsieur Farriols + 18 destinataires
Notes : 1 lettre, 6 pages.

Reçue le 14 janvier 1991


UMMOAELEWE
Nombre de copies 1
Langue Espagnol
Pays Espagne

RAFAEL FARRIOLS, LUIS JIMENEZ MARHUENDA, JORGE BARRANECHEA, MANUEL ALVAREZ DE JUAN, ALICIA ARAUJO, JOAQUIN MARTINEZ ANDRES, JUAN DOMIN-GUEZ, HILTRUD NORDLIN, DIONISIO GARRIDO, FERNANDO SESMA, ENRIQUE LOPEZ GUERRERO, JOSE PILON VALERO BERNABE, BLAS SAJARDO LOPEZ, JOSE JORDAN, ANTONIO ALBADALEJO, ALBERTO BORRAS, ALFREDO LARA, ANGEL DEL CAMPO FRANCES, ANTONIO RIBERA JORDA.
EN INCLUANT VOS FRÈRES DÉCÉDÉS, ET LEUR ÉPOUSES CORRESPONDANTES.

Nous vous souhaitons grande paix et sérénité et, avec notre main tendue vers votre poitrine, nous n'oublions pas vos frères défunts, et nous les respectons profondément. Nous savons qu'à travers l'esprit collectif (BUAUUE BIAEII) ils ont connaissance de notre lettre. Espérons qu'à travers le Dieu commun universel (WOAA), quelle que soit l'idée que nous en ayons, nous puissions trouver le chemin de la droiture et de l'équilibre.

Nous savons aussi que d’autres parmi vous après beaucoup de réflexion, ont décidé de ne pas croire en notre existence en tant qu'êtres situés en un point proche de notre galaxie, un astre froid ou planète (UMMO). Ils se sont résolus à accepter d'autres conjectures, alimentant des suspicions entre vous. Tout cela nous attriste en proportion directe de vos versions déformées à propos des noyaux de ce réseau social (AIOODZII AAYUU).

Nous nous sentons responsables dans la mesure où nous avons toléré une certaine diffusion de notre culture (OOMIBAA) parmi vous, perturbant ainsi le cours normal de votre évolution. Même nos demandes réitérées de ne pas tenir compte de l'information que nous vous avons fournie n'ont pas suffi à ce que vous ne vous laissiez pas influencer par nos propres schémas politiques, religieux et notre connaissance de la cosmologie.

Si ces informations avaient servi à laisser une preuve de notre existence et de notre passage sur la planète Terre (OIIAGAA), elles auraient été les bienvenues. Mais, il n'en fut pas toujours ainsi. Nous nous sommes donc vus dans l'obligation de garder un silence respectueux. Maintenant que nous nous en allons, les membres de notre expédition aiment à prendre congé respectueusement, nous désirons vous dire au revoir respectueusement et nous allons rompre l'obligation que nous nous imposions de garder le silence.

En ce moment se termine la mission que nous nous étions imposée auprès des grandes puissances de la Terre. A la suite d'un entretien avec chacun des deux présidents d'URSS et d'EU, ceux-ci comprirent que le péril nucléaire qui flottait au dessus de leur planète (OOIAA) si la tension continuait à croître jusqu'au point de rupture (UUGAA), cette situation étant malheureusement imminente.

Peut-être avez-vous assisté à un changement surprenant. Au point que personne n'imagina jamais que des structures aussi solides subiraient un changement si profond. L'essentiel est que les deux États en vinrent à réduire substantiellement leur arsenal mortifère. Aussi bien, les E.U. se sont aussi engagés à ne pas faire un pas de plus dans leur escalade agressive

envers d'autres pays sans tenir compte du consentement du président et du secrétaire général des Nations Unies. Jusqu'ici notre intervention, comme signature de celle-ci sur toute la planète, eut lieu sur le territoire soviétique (Voronej) et, comme marque de celle-ci sur toute la planète, un (IVOOSO AIIDA) (terme difficile à traduire : inversion des atomes) permit de montrer notre marque (deux barres croisées entre deux arcs situés de part et d'autre d'un axe de symétrie) se détachant sur la surface de notre nef brillant par ionisation (AAWOLEEAA OEWE OEM)

Nous avons appris la nouvelle à la presse de toute la planète (OOIAA). Grâce à la collaboration des EU et de l'URSS, nous avons ainsi scellé la collaboration de notre civilisation avec Michael Gorbachof et Georges Bush. Depuis le 18 avril à 15 h 06, où se célébra un contact avec le Président de la dernière nation citée, nous n'en avons eu aucune entrevue et nous n'en aurons aucune autre, notre mission est terminée.

Hommes de la Terre: (OIIAGAA) bien que nous ayons dissipé le terrible péril d'annihilation qui flottait sur cette planète, nous ne sommes pas parvenus pour autant à chasser les charges de poussière électrisée qui, comme des tourbillons dans le vent, vous aveuglent et vous entraînent vers les larmes, la dramatique injustice et le terrible dilemme entre la guerre et la domination par un état totalitaire. C'est seulement quand la masse corticale de l'homme (OEMMIE) aura évolué que son réseau social se libèrera de cet esclavage.

Malheureusement, nous connaissons l'angoisse que tous les pays subissent devant les mesures adoptées par le président de l'Irak Sadamm Hussein depuis l'invasion du Koweit. Une analyse de l'évolution réalisée par nous est trop complexe pour être transmise sur cette lettre. Nous la résumons cependant pour nos amis d'Espagne.

Tous savent que le centre de gravité passe par un petit pays très riche en pétrole. Nos amis savent parfaitement que c'est là la cause de la tension. Quasiment aucune autre région de la planète n'a provoqué un conflit aussi sérieux que celui posé à toutes les puissances. Peut-être que si elles avaient étudié l'âme (EESEE OOA BUAUUAA) de ce dictateur, elles auraient eu beaucoup plus d'éléments de jugement.

Bien qu'au début les motifs de la capture de ce territoire comportaient plusieurs intentions distinctes (agrandir le pays en croyant que les États-Unis ne s'aventureraient pas à sa rescousse), les raisons de sa conduite ont subi un changement radical (UUW EYEYIIOXAA LEII) au point que sa structure mentale (EESEE OOA) est radicalement différente. Il veut tranquilliser son esprit (BUAUUAA) en reliant la prise du territoire à toute la dramatique injustice dont souffre l'ethnie arabe par la faute de la puissance dominante des ethnies du nord de la planète (OIIAGAA YUUGIIXI) et spécialement de l'invasion des territoires palestiniens par Israël.

Vous voyez ici la complexité de la structure mentale d'un homme, il n'a pas une véritable foi religieuse et cependant il étale la ferme conviction fanatique que lui insuffle la croyance islamique,

le déterminisme des faits, le fatalisme du devenir en chacun des événements et phénomènes (XAAI NUIOO), par laquelle il se livre fatalement au risque de perdre son empire, sous la vague espérance en un hypothétique triomphe de son armée sous la protection d'un Dieu en qui lui-même ne croit pas. (Il a en réalité foi en une conscience idéalisée de l'ethnie musulmane, il a substitué à une entité divine un ensemble de gens qui professent une foi ardente au point de rendre réel ce qu'ils désirent.)

Cette structure mentale n'est pas rare parmi les intellectuels très intelligents adeptes de la religion chiite et sunnite. C'est dire qu'ils dérivent vers l'athéisme bien qu'ils s'en défendent soigneusement à cause de leurs frères fanatiques, cependant ils conservent un fatalisme spécifique dans leurs actes. Ce qui arrive avec Sadamm Hussein, c'est qu'il est devenu le chef d'une puissante nation renforcée par l'aide militaire que lui ont fourni l'Union Soviétique, les États-unis, la Grande-Bretagne, la France, l'Italie, le Canada, la Belgique et d'autres pays comme l'Espagne.

Depuis 52 ans, jamais n'est apparu un homme seul auréolé par le fanatisme d'un si grand nombre de déshérités, (Nous avons estimé que sur votre planète existe un réseau social d'environ 1.320 millions d'Oemmie (personnes) partisans de Sadamm Hussein.) Il possède un tel pouvoir d'action parmi les indigents.

Quelle est votre position face au conflit ? Qui a raison , mis à part l'opinion de chacun qui comme toujours est profondément respectable ? Quelle est "l'opinion" des membres de cette expédition étrangère ? Il est vrai que nous avons une information très précieuse, on ne la dit pas en vain responsable indirectement du contentieux international. (Nous l'avons provoqué innocemment par notre intervention en faveur de la suppression des armes nucléaires). Bien qu'à ce moment nous n'avons eu aucun contact direct avec les personnalités impliquées et que mes frères n'ont même pas foulé le sol irakien.

La réalité est beaucoup trop complexe pour donner une réponse simple. Qui a raison ? PERSONNE ET TOUS. Mais cela mérite quelques nuances. Laissons de côté la conduite de cet homme que vous pouvez qualifier de déséquilibré. Si vous le laissez consommer l'invasion, invoquant une doctrine pacifiste très louable, vous courez en Occident un péril beaucoup plus grave que celui que nous avons conjuré. (Les projets d'arme fission-fusion-fission sont très avancés et l'arme sera au point dans 1,6 à 2,2 ans, et 2,8 à 3 ans de plus suffiraient à la transférer à l'Égypte (Dès lors, l'assassinat de l'actuel dirigeant aurait changé la face des choses)

En Lybie, Syrie, Algérie, trois ans après, les occidentaux (USIAA OIIAGAA) seront confrontés à un collectif musulman nucléarisé plus uni que jamais on ait pu l'imaginer. Avec l'aggravation du fanatisme de ses gouvernants, un fanatique à leur tête. Au contraire, si un conflit se produit faisant triompher la thèse occidentale, ils perpétueront l'injustice envers le bloc du sud plus misérable, plus isolé que jamais. Accélérant encore le déséquilibre entre les deux réseaux planétaires (AYUIISAAA) et vous serez encore plus subordonnés que jamais à l'impérialisme des États-unis.

Rien ne sert non plus de prolonger l'embargo puisqu'il faudrait deux ans environ pour qu'il soit effectif. Qui peut maintenir une force armée

aussi longtemps ? N'importe quelle solution s'avère désespérément mauvaise. Quelle va être alors l'évolution des événements ?
Nous dictons cette lettre à Madrid le 8 janvier 1991. Placés au sud de la capitale, nous sommes quatre frères dans cette ville depuis le 29 janvier 1990. Demain se réuniront dans la ville de Genève les deux représentants de ces deux pays. Cependant, nous ne pouvons savoir dans l'absolu quelle pourra être la décision finale de S. H. Peut-être estimez-vous cette nouvelle perverse et ambiguë. Comment les voyageurs d'UMMO OIIAA ne pourraient-ils pas savoir ? A quoi leur sert d'être parfaitement informés et d'être des êtres OEMMIE d'un autre point de la galaxie.

Non, nous ne le savons pas. En d'autres circonstances nous avons fait des prédictions basées sur une information confidentielle et fondées sur des estimations statistiques avec un certain degré de probabilité. Cette fois, pas même nos ULEEWAA (équipements miniaturisés qui nous transmettent des informations) n'étaient là, simplement parce que nos frères n'étaient pas là non plus.

Fréquemment, vous vous êtes plaints que nous nous tournions surtout vers les pays d'occident (USIIA). Les hommes OEMMIE des ethnies d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du sud à cause de leur moindre développement culturel (BIEWIIGGAE AABUUGUU) (ce qui n'implique pas qu'il soit inférieurs en évolution cérébrale) prennent leurs décisions spontanément sans rationaliser, changeant brusquement de décision bien qu'ayant pensé le contraire. C'est pourquoi il est extrêmement difficile de déduire leur conduite. Toute prévision devient impossible.

Demain (9 janvier) nous saurons quelle aura été réellement la conclusion politique. Cependant, malheureusement, ils entreprennent avec opiniâtreté de lutter contre les pays de l'ONU (malheureusement nous savons que la vraie puissance est les U.S.A). Nous pouvons vous dire que notre estimation probabiliste que le conflit passe par la guerre est de 98,2%. Il existe une probabilité imprédictable que cette décision change au dernier moment, vu que Sadamm Hussein est vaguement sûr de vaincre. (Cette expression "vaguement sûr" semble comporter une contradiction nette). Nous vous invitons à réfléchir sur les implications retorses de l'âme collective (BUUAUE BIAEEI) islamique.

Par contre nous pouvons effectivement vous donner avec une très grande précision les décisions prises par le haut commandement nord-américain. C'est la raison pour laquelle nous avons tant retardé notre lettre. Bien que nous nous réservons les informations les plus compromettantes, nous prions les deux premiers frères, qui sont sur la liste et à qui nous envoyons ce message, qu'après s'être mis d'accord ils remettent aux autres de toute urgence une copie de ce texte, après avoir supprimé la liste qui est en tête de la lettre.
Nous insistons : anonymement, car DONNER VOS NOMS comporte des risques.

1 - Prenez l'original en cachant la liste avec un papier blanc

2 - Faites des photocopies opportunnes (interdisant l'envoi à qui vous le jugerez nécessaire). Si possible ne laissez pas de traces sur le papier. Nous répétons qu'ils ne courent aucun danger mais ils peuvent éviter des ennuis si elle parvenait aux autorités nord-américaines. (Il est assez improbable qu'elle parvienne aux irakiens).

3 - Mettez-vous d'accord par téléphone avec ceux à qui on remettra ces copies. Il ne faut pas mettre l'adresse. Le nom et l'adresse de l'expéditeur vous pouvez l'envisager. La correspondance doit être recommandée et urgente.

4 - Vous pouvez attendre quinze jours pour les leur communiquer (supposant qu'ils le désirent ainsi). Ce terme marque la fin du risque probable.

PROBABILITÉS ESTIMÉES DES ACTIONS (P. n.%)

Dans la guerre actuelle seuls les E-U, l'URSS, la Grande-Bretagne, la France, Israël, détiennent l'arme "mortifère", le Canada et la Chine la connaissent. Nous allons vous révéler son nom. Ce n'est pas une entité matérielle mais un concept. Il se nomme ISC (Informative Satellite Coefficient) (mesures fournies par satellite d'information). Seuls les deux premiers pays peuvent s'en servir efficacement.

Nous pouvons seulement vous indiquer quelques points essentiels de la note secrète WEE-32 élaborée par l'état-major réuni autour du président G. Bush, adressée le 23-12-1990 au général Norman Schwarzkopf et dont seule la Grande-Bretagne a eu copie.

Le jour J sera fixé entre le 16 et le 24 janvier 1991. (Il y a une P. 68% d'ouverture des hostilités avant le 19). (NdW: L'opération "Tempète du désert" a débuté le 17 janvier 1991)

Bien que nous soyons sûrs de n'avoir détecté aucun essai nucléaire protégé, ils entretiennent une certaine crainte que les techniciens aient mis au point une tête de missile à fusion. Elle aurait pour objectif Tel-Aviv. Premier site d'action : les bases de missiles d'Ar-Ramadi (P. de détenir cette arme 0,5%). De toutes façons, les silos contiennent des têtes dotées d'agents VX et d'agents GD. Le second est l'ortho-1-2-2-triméthylpropylméthyl-phosphoflurohydrate (gaz nerveux Soman) avec des conséquences gravissimes pour les victimes qui l'absorbent. La dose mortelle est estimée à un centième de gramme.

Les premières têtes atteindront les capitales Tel-Aviv et Haïfa (P. 77%). C'est pourquoi est urgente la destruction des silos d'Ar Ramadi, As Samawa, Kerbela et Ad Diwanilla (Elles sont pourvues de plateformes mobiles et leur localisation exacte sera suivie par ISC par l'intermédiaire des missiles guidés par système XM-3 au moyen d'image thermique et par l'équipement secret ORR-1 dirigé par laser.

Les opérations commenceront par l'envoi de missiles. Les objectifs à détruire sont les centres de recherche nucléaire situés au nord du pays particulièrement celui situé à Mossoul à grande profondeur, les bases mobiles de lancement de missiles déjà citées et les bases aériennes spécialement celles situées dans les zones d'Ar-Rutba et Bassora. Les avions irakiens ont donc l'obligation d'être en l'air.
Durant soixante heures ceux qui resteront à terre seront détruits (P. 80%). La probabilité que les missiles terre-terre ne soient pas lancés dans les quatre premières heures est de 54%.

Après la destruction progressivement massive un ultimatum sera lancé. Si aucune réponse n'est donnée, viendra une seconde attaque nocturne d'avions protégés contre la radiolocalisation et par des chasseurs Stealth aussi invisibles aux systèmes de

détection. Un tir de barrage massif de missiles aura pour objectif les défenses des frontières de Syrie, Arabie saoudite et les concentrations de chars de combat.

La durée de cette seconde attaque est (P. 93%) de 6 à 13 jours.

L'efficacité de l'ISC s'observera en pratique. Tandis que l'Irak ne possède aucun moyen d'observation par satellite, lançant à l'aveugle ses rares missiles sur unités mobiles très rapides au moyen d'un système aléatoire ASS et qui opèrent dans le désert, les quatre satellites espions atteignent une résolution d'image de 4 cm de vision nocturne au moyen d'une amplification électronique de lumière par caméra à multiplicateur photonique (procédé plus efficace que la vision par infrarouges). Ne le serviront pas non plus les multiples leurres à tromper les photographies qui seront prises par satellite, à cause des capteurs de champ magnétique qu'ils portent et malgré les énormes distances qui séparent objectif et capteur.

Il existe un risque manifestement réel, soigneusement occulté par les chancelleries de l'ONU pour éviter une panique généralisée. Quelques 62 commandos suicidaires sont répartis aux États-unis, en Angleterre, Israël, Italie, Canada, Australie et à un moindre degré dans d'autres pays. Ils ont l'ordre exprès de contaminer les réseaux hydrauliques de distribution d'eau potable avec des virus traités en laboratoire par techniques de manipulations de génie génétique.

Bien que la (P. soit de 27%) de réussite (le risque est considérablement plus faible en Espagne) NOUS VOUS RECOMMENDONS D'URGENCE DE FAIRE DES RÉSERVES D'EAU POTABLE AVANT LE 19 JANVIER.

Vous devez vous abstenir provisoirement de consommer des liquides et aliments de source étrangère. La cuisine à l'eau bouillie ne sera pas efficace si le point de collecte (robinets courant) est extérieur.

De toutes manières ne vous alarmez pas trop. La probabilité (1,5%) pour vous Espagnols est réellement basse. De toutes manières il convient de suivre nos recommandations.

Nous savons que le Président a choisi deux options pour sauver son intégrité. La première, se mettre à l'abri le 13 janvier en Iran, d'où il suivra les opérations (Il a signé un protocole secret daté du 19 novembre par lequel il obtiendra un refuge sûr dans ce pays antérieurement ennemi), ou en Lybie comme seconde option. La troisième, il a à sa disposition un avion climatisé doué d'une grande autonomie. (Il sera en permanence suivi en vol par un avion citerne)

Cette dernière option l'obligerai à se réfugier nécessairement en Iran, puisqu'il existe un plan soigneux d'interception de tout aéronef qui quitterait l'Irak.

Les conséquences de la déroute de l'Irak (il est prévu une probabilité de 85% qu'il y aura un cessez le feu avant 13 jours) sont cependant regrettables. La frustration des grandes masses peut avoir des effets imprévisibles.


(1751-f1) (NdT: signature ummite (?) suivie des chiffres ummites 6 et 3)