D 68
T9-40/57
ajh/
corr: 28/05/04
Titre de la lettre:
Le réseau social d'Ummo
Les organes de gestion d'Ummo
Structure de l'Ummoaelewee
Organisation politico-sociale
Date :
Réception 68-1 : 27/06/67
Réception 68-2 : 04/07/67
Réception 68-3 : 07/11/67
Destinataires :
Monsieur Campo
Notes :
3 lettres

Lettre D68 -1 | T9-40 à 47

UMMOAELEWEE
Nombre de copies : 1
Langue : ESPAGNOL
Monsieur D. Manuel CAMPO
MADRID

NOTRE RÉSEAU SOCIAL.

Monsieur,

Lors de notre dernière conversation téléphonique, vous vous êtes montré très intéréssé par la connaissance des fondements juridiques de notre structure sociale et vous m'avez exposé toute une série de suppositions concernant de supposées "déficiences de base" que vous croyez deviner dans notre système; comme par exemple "D'UN ÉTAT DE DROIT" expression très en vogue parmi les experts terrestres en législation internationale.

Je vais développer notre modèle d'AYUYISAA (ÉTAT ou STRUCTURE POLITIQUE DE NOTRE RÉSEAU SOCIAL) pour essayer de défricher toute une série de malentendus ou d'erreurs d'appréciation.

Je laisse ( pour des impératifs de réduction de texte) sans réponse vos autres questions concernant les régimes pénitentiaires de ceux que vous appelez délinquants contre la sécurité de l'état; ainsi que vos questions sur notre régime d'alimentation, que nous avons déja exposé par ailleurs à d'autres frères de votre planète.

En premier lieu je vous invite à réfléchir avant d'anathémiser une structure sociale, la mettant dans un modèle stéréotypé que vous avez vous même fabriqué mentalement. Pour nier ou affirmer la "légalité" d'un régime politique, il est nécéssaire de se mouvoir à l'intérieur de ces trois suppositions de base :

1 - Les droits fondamentaux et basiques de l'OEMII (homme) sont une chose, LA CONNAISSANCE QU'EN ONT ACTUELLEMENT LES EXPERTS EN PHILOSOPHIE DU DROIT en est une autre. La recherche des philosophes de la Terre est en pleine évolution et de nombreux concepts en sont encore à un stade embryonnaire.

2 - Même si ces postulats juridiques de base ont été appliqués à différents niveaux par des spécialistes d'autres civilisations assises dans autant d'autres OYAA (ASTRES FROIDS) leur formulation présente un polymorphisme énonciatif spécifique à chaque Planète habitée que nous connaissons.

3 - On ne peut considérer antiéthique, ou non conforme avec les formulations juridiques du DROIT NATUREL et même avec un code Moral particulier ou conventionnel, UNE FORME DE GOUVERNEMENT ou un AYUYISAA (ÉTAT) sans préalablement analyser et étudier soigneusement tout son engrenage culturel.

Nous estimons que vous n'avez pas tenu compte spécialement de ce dernier postulat. Et vous vous êtes lancé allègrement à nous juger sans avoir eu l'occasion d'avoir obtenu des faits suffisants pour comprendre notre RÉSEAU SOCIAL complexe.

Sans cette information, vous qui êtes expert en Sciences Sociales et en contact avec les universités américaines plus qu'avec celles de votre pays, vous n'auriez pas du formuler une critique manquant de cohérence.

Voyons notre première accusation : vous nous avez dit par téléphone : "Votre UMMOAELEWE ne semble pas présenter les traits typiques d'un "ÉTAT DE DROIT" comme ceux que nous connaissons sur notre Planète Terre. Je le cataloguerai plutôt comme une Technocratie de caractère Dictatorial ou Totalitaire accentué"...

Monsieur Campo : c'est avec une certaine ironie que nous remarquons qu'un habitant terrestre du pays Espagne accuse de Totalitarisme le régime d'État d'une autre planète. Mais nous allons satisfaire vos objections.

Avant tout nous sommes surpris que vous même, malgré votre formation universitaire acquise dans un pays qui n'est pas le votre, paraissiez ignorer les différentes nuances des trois formes d'ÉTAT DE DROIT analysées par les juristes de la Planète Terre. Il est possible qu'en raison des circonstances spéciales de votre pays, soit censurée la bibliographie de Droit politique qui analyse de telles normes LÉGALES d'État, mais vous, vous avez pu acquérir dans d'autres pays les sources dignes de foi pour vous documenter.

Nous vous rappellerons que les juristes de votre propre astre, distinguent trois modèles de l'ÉTAT DE DROIT.

ÉTAT LIBERAL DE DROIT

ÉTAT SOCIAL DE DROIT

ÉTAT DEMOCRATIQUE DE DROIT ou ÉTAT DE JUSTICE.

Nous croyons donc que vous commettez une grave erreur en utilisant le terme "ÉTAT ORGANIQUE DE DROIT", expression que nous savons inexistante dans la Documentation Juridique internationale. Ceci est logique si vous tenez compte du contresens résultant des deux mots

"ORGANIQUE", "DROIT",

aussi contradictoires que si vous exprimiez cette connection grammaticale "JOUR NOCTURNE". Car le terme ORGANIQUE s'applique historiquement et juridiquement à des ÉTATS TOTALITAIRES déterminés (voir notre appendice 2).

Alors que l'attribut de " DROIT" est assigné UNIQUEMENT et EXCLUSIVEMENT aux États qui respectent LES DROITS BASIQUES DE L'HOMME consignés dans la Charte des Nations Unies de la Terre, par le CONCILE DU VATICAN II de l'Église Catholique Romaine, etc... les concepts ou libertés tels que la liberté de penser, droit d'expression, liberté de réunion et d'association etc... (voir appendice n1); Sans ces conditions un État est considéré illégitime et immoral.

----------------------------

Alors maintenant: notre AYUYISAA de la planète UMMO est-il un ÉTAT DE DROIT comme vous le définissez, vous les OEMII de la Terre ?

Nous désirons faire une remarque, Monsieur CAMPO, pour vous rappeler les grandes difficultés qui se présentent à nous quand nous essayons d'utiliser les modèles de la Terre en les transposant aux notres.Nous maintenons des contacts avec divers OEMII de la Terre, Théologiens, Physiciens, Biologistes, Juristes, Ingénieurs, Sociologues etc ... et nous butons sur de sérieux problèmes de communication : en effet quand il s'agit de traduire par exemple des Unités terrestres de grandeurs physiques, (accélération, reluctance, viscosité etc) ... il n'y a pas de difficultés car le facteur de conversion est un simple chiffre suivi de décimales. Ainsi un UDIXAA (unité de charge électrostatique) équivaut à 0,61446 microcoulombs.

De graves obstacles de communication commencent à surgir quand il s'agit d'obtenir des versions en langue française, anglaise, espagnole, etc ...de mots utilisés sur UMMO qui sont intraduisibles s'ils ne sont pas accompagnés d'une explication préalable.

Par exemple :

ANNOIUXII OII : sensation voluptueuse que les OEMII de UMMO éprouvent quand ils sont soumis à une accélération (cette sensation est de type érogène).

Mais là où les barrières au libre flux de l'information sont presque infranchissables et rendent plus difficiles la compréhension de notre culture, c'est dans le domaine de la LOGIQUE ( nous utilisons deux types de logique : une divalente comme la terrestre et une autre tétravalente). ( Voir notre appendice n3). Ceci est grave car à la lumière de la logique tétravalente, des postulats valablement acquis par le Philosophie du Droit, acquièrent de nouvelles dimensions, facètes et même des contradictions apparentes qui vous paraîtrons paradoxales si vous transposiez leurs formulations dans le contexte philosophique familier aux terrestres.

Mais nous n'allons pas exiger que vous étudiez la LOGIQUE TÉTRAVALENTE ni notre PHILOSOPHIE, ni notre JURISPRUDENCE (ainsi que vous la nommez) c'est à dire nos UAA (LOIS).

Nous allons donc jouer le jeu de juger notre propre RÉSEAU SOCIAL à la lumière des principes philosophiques et sociaux, juridiques et éthiques de la Terre, même si c'est aussi injuste que si une entreprise industrielle terrestre était accusée d'utiliser des méthodes coercitives contre la concurrence, c'est-à-dire des pratiques monopolistiques et qu'elle était jugée avec le code législatif de l'ancienne Asie de l'époque d'Assurbanipal.

STRUCTURE DE NOTRE AYUYISAA.

L'OEMII (être humain) de UMMO jouit sur notre planète d'une liberté plus grande que sur n'importe qu'elle Nation de la planète Terre connue par nous.

Dès qu'il est UUGEEYIE (enfant) , il est considéré comme bénéficiaire des droits de base qui DANS LA PRATIQUE sont ÉGAUX POUR TOUS SANS EXCEPTION. C'est seulement quand l'individu transgresse CONSCIEMMENT (et nous avons des moyens efficaces pour différencier les actes compulsifs de ceux qui sont activés par le libre arbitre) SES OBLIGATIONS DE BASE ou le mutuel respect envers ses frères qu'il mérite une sanction et qu'il purge sa transgression en servant docilement la communauté. Nos Lois sont spécialement sévères dans ces cas où sont transgressés les régles de base du RÉSEAU SOCIAL.

Tous les frères de notre planète sont régis par trois organes de Gouvernement suprême dont les pouvoirs atteignent plusieurs niveaux et domaines .

Le UMMOAELEWEE (S68-s1) Groupe composé ordinairement par quatre membres de sexe différent

Le UMMOALEWEEANNI (S68-s2) Groupe formé par 116 GEE YIE comme chiffre maximum.

Le UMMOOEMII (S68-s3) Groupe composé par tous les OEMII (êtres humains) en pleine possession de leurs facultés psychosomatiques.

Il est difficile de vous résumer les degrés d'influence et de compétence de chacun de ces organes de l'AYUYISAA (ÉTAT). Nous avons obtenu jusqu'à maintenant un équilibre serein du réseau social, très stable - même si l'on peut considérer qu'il est encore perfectible - en assignant à chacun d'eux une attribution et des fonctions essentielles.

L'UMMOOEMII

L'UMMOEMII possède la faculté de créer les lois de notre Planète. Périodiquement, chaque groupe de 12 habitants autosélectionnés librement choisit par vote explicite un représentant ( AOUIAOEMII ). A leur tour, 1728 de ceux-ci élisent par vote secret un OUIAOEMII qui a le droit de proposer des projets de création ou de modification de ces UAA (Lois) et de les voter au sein de l'UAAYUBAA

Ce UAAYUBAA est un organisme localisé dans la région de OAROO AAXAA à 3,62 KOAE de la grande colonie de ce nom, située dans l'immense forêt de NAANAA et de OBUANAA (grands arbres inconnus sur Terre, aux feuilles cardioïdes). Tous les OUIAOEM (ndt: fin de ligne, le OEM est peut être coupé à la photocopie) vivent dans les environs avec leurs familiers dans les XAABI (Tours Maisons) qui se distinguent par leur couleur jaune. Au centre d'une vallée se trouve la structure métallique d'un grand édifice hémisphérique.

En réalité vous pouvez comparer nos OUIAOEMII avec vos députés ou représentants parlementaires de la Terre, et un tel rapprochement est plausible car ceux-ci sont aussi des représentants légaux et librement électionnés par l' AYUYISAA (groupe humain). Mais leurs fonctions et méthodes de travail sont différentes de celles de leurs collègues de la Terre.

L'UAAYUBAA ne ressemble en rien aux classiques salles parlementaires terrestres. Au contraire, il s'agit d'un véritable laboratoire d'études, doté de connections ou équipements terminaux de la XANMOO AYUBAA (réseau d'ordinateurs qui s'étend sur tout UMMO).

Les OUIAOEMII sont de véritables chercheurs qui travaillent à longueur de journée pour l'étude.

Tous les jours ils reçoivent là, en provenance de tout UMMO, des millions de faits de type sociologique sur la conduite de tous les frères de UMMO. Ces faits statistiques sont recueillis par le XANMO AYUBAA, mais ne croyez pas que les frères de UMMO se sentent esclaves jour et nuit d'une espèce d'espionnage mécanique et sans pitié qui enregistre automatiquement toutes leurs réactions, en perturbant leur liberté. Cet enregistrement existe, oui, mais nous nous apercevons qu'il ne nous perturbe pas car le Xanmoo Ayubaa n'enregistre pas les noms des OEMII qu'il analyse parce que ces équipements de calcul comptent seulement les chiffres statistiques globaux (on ne réalise pas d'études par échantillons).

L'anonymat est donc parfait quand à ceux à qui il se réfère. De tels faits sont soigneusement enregistrés et permettent d'apprécier jusqu'à quel point une UAA (LOI) continue à être juste (n'oubliez pas que l'humanité évolue), et qu'elle doit donc être modifiée ou annulée. Mais ces équipements complexes n'apportent que des résultats quantitatifs. Les lois finales et les décisions importantes doivent être adoptées par les spécialistes. Ils présentent parmi de nombreuses solutions possibles celles qui auront un meilleur niveau de viabilité statistique. C'est alors que, parfaitement informés, les OUIAOEMII discutent sérieusement et votent la décision à adopter.

Par exemple :

Il y avait auparavant une UAA (NORME) dans les XEE ( années) 317 de notre temps, en vertu de laquelle les UUYIE (fillettes en phase de puberté) qui n'avaient pas atteint 17 ans terrestres d'âge et qui étaient affectées par leur OAGOOU (période MENSTRUELLE) n'étaient pas obligées de réaliser leurs habituelles tâches scolaires pendant un intervalle avant et après l'EIWOO [Ovulation : phase critique évalué ainsi: de -1270 UIW à +2380 UIW (Ndt: environ 2 jours avant et 4 jours après)], car les études réalisées jusqu'alors montraient les risques susceptibles de provoquer dans le futur de profondes altérations psychiques de type subconscient.

Mais le 317/26604 on adopta la nouvelle UAA en diminuant ces intervalles : -1106 UIW à +1875 UIW ( 1 UIW = 3,092 minutes).

Les faits rapportés de type psychique et physiologique correspondant à toutes les UUYIE (fillettes) de UMMO, montrèrent que la probabilité que se produisent de tels troubles était devenu plus réduite. Et cette UAA a continué à être transformée jusqu'à maintenant. Aujourd'hui on applique ces normes avec des intervalles de temps différents pour chaque enfant en fonction de sa propre personnalité et des circonstances.

Les UAA ( LOIS ) émanant de cet organe (UMMOEMII) doivent être respectées par TOUS les frères de notre UMMO sans exception, même par les quatre chefs suprêmes du UMMOAELEWEE .

Jamais un OEMII ne peut alléguer ignorer la LOI , car quand il a des doutes dans certains cas concrets, il a à sa disposition une connection avec le XANMOO AYUBAA (Réseau d'ordinateurs) qui lui fournit phonétiquement et graphiquement tous les renseignements sur ses droits civils et ses obligations envers l'État.

LE UMMOAELEWEANNI

A 13,6 années (terrestres), chaque enfant de UMMO, sans exception, se soumet à une analyse (la troisième de sa vie) beaucoup plus complète que les précédentes, dans un centre spécial "d'études psychologiques". On évalue toutes ses facultés, mentales, intellectuelles, mais aussi celles concernant l'affectivité et la structure neuronique . Ce diagonostic n'est pas réalisé avec les méthodes psychométriques habituelles des spécialistes terrestres. Exceptant l'anamnèse prévue à chaque exploration, l'étude est réalisée par l'évaluation d'une série de fonctions biologiques portées par les champs électrostatiques et magnétiques créés par le système nerveux du sujet ( cette méthode a une lointaine ressemblance avec les électro-encéphalogrammes bien connus des neurologues terrestres).

De cette façon on sélectionne un total de 120 enfants dont la UMMOGAIA DO DA ( formule d'identité psychosomatique) présente les traits d'une grande aptitude (vous direz : les individus qui ont le plus grand coefficient intellectuel ou les plus superdoués ou les plus aptes).

Ces enfants, sans discrimination de sexe, sont destinés à un ONAWO WUA (centre ENSEIGNANT) spécial où ils reçoivent une formation adaptée aux fonctions transcendantales qu'ils doivent développer. Il n'y a pas de problème d'inadaptation à ce type d'études car leur sélection fut réalisée précisément par rapport à de telles aptitudes. En plus des hautes études de ces UUAA (Ndt: fin de ligne; peut être UAA) , sociologie, psychobiologie etc..., on leur inculque profondément un esprit particulier de service envers leurs frères de UMMO. Ils arriveront à avoir une grande autorité et ils seront respectés par tous les OEMII de UMMO.

En même temps ils doivent se considérer comme étant au service de ces derniers. Ils savent qu'une simple observation de leur part provoque des réactions prévisibles de soumission de leur entourage, mais il est interdit d'humilier pour le simple plaisir de se sentir obéi. Dans les circonstances habituelles de leur vie, ils doivent accepter au contraire les tâches les plus ingrates et les plus humbles. S'ils n'ont pas assez de forces pour s'adapter à cette situation, ils le confessent modestement et ils sont respectueusement exclus du groupe.

Une fois terminée cette formation, dont la durée n'est pas la même pour tous les membres du groupe, on réalise une nouvelle sélection de quatre membres qui par leurs facultés exceptionnelles vont composer le UMMOAELEWEE comme nous vous l'expliquerons plus loin. Théoriquement, il reste 116 membres qui vont immédiatement former le UMMOAELEWEEANNI

Cette espèce de CONSEIL a deux prérogatives. L'une : OMMOI DOOXOO (vous pourriez le traduire par JUDICIAIRE) et l'autre: veiller à ce que l'équilibre de forces soit maintenu dans le CONSEIL GÉNÉRAL DE UMMO ( les quatre membres du UMMOAELEWEE ) .
Ils veillent à ce que les UAA (LOIS) de UMMO soient respectées, et ils interprètent les transgressions des UAA ( LOIS) en appliquant les sanctions pertinentes.Leur fonction judiciaire présente cependant des particularités différentes de celles du corps juridico-judiciaire comme sur la Planète Terre.

En premier lieu pour se prononcer en accord avec les UAA, ils tiennent compte non seulement du témoignage du frère soumis à leur juridiction, mais aussi des faits apportés par le XANMOO AYUBAA. N'interprétez pas cela comme un jugement du XANMOO AYUBAA. Ce serait tellement monstrueux d'être esclaves des propres créations mécaniques de l'OEMII.

L'aide du XANMOO AYUBAA, quoique beaucoup plus objective, scientifique et avec un degré de précision élevé, peut être comparé à l'aide occasionnelle d'un appareil-photo ou d'un magnétophone devant les Tribnaux terrestres. De telles méthodes sont infiniment plus impartiales et exactes que le témoignage des êtres humains faillibles qui peuvent être polarisés par la haine ou l'affectivité déséquilibrée.

Avant de continuer , Monsieur CAMPO , nous désirons attirer votre attention sur le fait qu'à partir de l'ébauche que nous sommes en train de faire de notre AYUYISAA , vous réussirez à vérifier que ses caractéristiques s'adaptent aux traits fondamentaux d'un état légitime de DROIT.

Il existe le POUVOIR DE LA LOI comme expression de la volonté de tous les êtres humains au-dessus même du plus grand organe de la Nation (le UMMOAELEWEE).

A l'inverse de ce qui est observé dans les États Totalitaires, les pouvoirs LÉGISLATIF, JUDICIAIRE et ÉXECUTIF ne sont pas soumis au même organe de commandement. Dans notre cas ils ont une autonomie totale.

Et quand par la suite nous vous ferons un exposé abrégé de nos Droits de base, vous vous apercevrez que les LIBERTÉS et DROITS FONDAMENTAUX SONT ASSURÉS pour tous les OEMII de UMMO.

Pour cette raison dans l'appendice n1 nous essaierons d'opposer deux synthèses :

- en premier lieu la déclaration des droits humains acceptés par l'ONU et finalement ratifiés, après des siècles d'intolérance par l'Eglise Catholique de Rome.

- en second lieu notre série d'UAA protectrice de l'OEMII qui, globalement considérée, peut être comparée aux principes terrestres précédents.

Vous oberverez qu'à part certaines particularités, l'analogie est très significative.

(APPENDICE 1)

SYNTHÈSE DE LA DÉCLARATION DES DROITS DE L'HOMME
(Déclaration Universelle de l'ONU: Convention Européenne : Pacem in Terris: Concile Vatican 2)

-------------

DROIT À LA VIE ET À L'INTÉGRITÉ DE L'HOMME.

DROIT À LA LIBERTÉ DE CROYANCE, DROIT À LA MANIFESTATION PUBLIQUE DU CULTE DANS L'ÉGALITÉ DES CONDITIONS.

DROIT À LA LIBERTÉ DE RÉUNION ET D'ASSOCIATION. DROIT DE FORMER DES PARTIS POLITIQUES ET SYNDICATS LIBRES.

DROIT À LA LIBERTÉ DE RÉSIDENCE ET DE LIBRE CIRCULATION. INVIOLABILITÉ DE LA CORRESPONDANCE.

DROIT À OBTENIR UN NIVEAU DE VIE ÉCONOMICO-SOCIAL SUFFISANT. DROIT DE GRÈVE. DROIT AU TRAVAIL.

DROIT AUX INSTITUTIONS D'UN ÉTAT LÉGAL DÉMOCRATIQUE. DROIT DE PARTICIPER À DES ÉLECTIONS LIBRES.
DROIT À L'ÉGALITÉ DEVANT LA LOI, SANS DISTINCTION DE PRIVILÈGE DE CLASSE OU DE GROUPE.

DROIT DE NE PAS ÊTRE DÉTENU ARBITRAIREMENT ET DE BÉNÉFICIER AU CONTRAIRE DE LA PROTECTION JURIDIQUE ADÉQUATE.

---------------

Nous n'avons synthétisé que quelques droits qui distinguent un État Totalitaire d'un autre considéré légalement comme ÉTAT DE DROIT, suivant la convention terrestre. Les juristes spécialisés en Droit Politique considèrent ces notes comme preuves objectives pour qualifier l'immoralité et l'illégalité d'une structure sociale terrestre ou pour, au contraire en agréer le degré de légalité.

SYNTHÈSE DE LA SÉRIE DE UAA PROMULGUEES POUR LA PROTECTION DE L'OEMII SUR LA PLANÈTE UMMO
--------------

L'OEMMII est libre d'adhérer à n'importe quel critère de Pensée, de Science et de Technologie.

La structure physiologique de l'OEMII est inviolable

L'OEMII peut intégrer librement tout INNAYUYISAA (Petit RÉSEAU SOCIAL ou GROUPE)

L'OEMII est libre d'adopter n'importe quelle fonction active en considérant que son efficacité sera plus réduite s'il n'accepte pas les orientations professionnelles proposées par l'UMMOAELEWEE.

L'OEMII peut exiger que l'AYUYISAA (la SOCIÉTÉ ou RÉSEAU SOCIAL) lui fournisse dans n'importe quel cas : XAABI (habitation), UAMII (ALIMENTATION ADÉQUATE), formation en ONAWO WUA (enseignement), AARGIAGOO (PROPHYLAXIE ET ASSISTANCE MÉDICALE), WOAII OO (ASSISTANCE RELIGIEUSE) XANMOO AYUBAA (accessoirement au moyen d'ordinateurs).

L'OEMII peut communiquer comme il le veut avec un autre OEMII par voie télépathique, phonique ou par n'importe quel autre moyen physique.

L'OEMII est libre d'accéder à toute information au sein de l' AYUYISAA

L'OEMII est libre d'exiger d'un supérieur les raisons de sa conduite et discuter rationnellement ses ordres.

Tout OEMII est libre de s'intégrer sans aucune contrainte dans un INNAYUYISAA (petit groupe) dont les membres renoncent consciemment à tous les privilèges de l'OEMII exprimés antérieurement, en acceptant comme raison suprême, pour le bien de l'AYUYISAA (tous les autres frères de UMMO), une discipline rigoureuse et un dévouement total de sa structure physiologique supérieure.

Tous les OEMII, en tant que propriétaire d'une partie aliquote de sa planète, peut exiger des organes du Gouvernement, le degré de liberté suffisant pour en profiter.

(APPENDICE 2) (note du traducteur: Difficile de trouver des renseignements sur cette "théorie organique". Le texte espagnol utilise le mot "organico" dont la traduction est bien "organique", mais aussi le mot "organicidad" qui ne semble pas plus exister que la traduction que nous lui avons donné d'"organicité".. Nous aurions pu utiliser "organicisme", français, ou "organiciste", pas français. Mais ce n'est pas trés important, le sens général est trés compréhensible)

Les penseurs politiques de la Terre qui ont élaboré la Théorie Organique (organica) de l'État postulent tous une structure Totalitaire de l'État.

Nous pouvons, Monsieur Campo, vous donner quelques exemples:
Conrado GINI: "Le Néo Organisme" (organicismo) - Catane 1927 - pages 15 à 24
René WORMS: "Organisme et Société" - Paris 1895
Sergio PANUNCIO: "Théorie Générale de l'État Fasciste" - Padoue 1939

Ils considèrent l'État comme un corps ORGANIQUE en établissant une comparaison naïve et antiscientifique avec la Structure Biologique de l'Homme. Ainsi, par exemple, le principe qui anime l'Organisme National est l'ÂME DU PEUPLE. Le système circulatoire est représenté par les communications. Le système nerveux par le réseau de transmissions. Le cur serait la Bourse du Pays. La Tête serait représentée par le Chef Suprême de l'État (Führer ou Duce). Les bras par l'unique parti légal (en masquant ce mot par une autre dénomination puisque le vocable PARTI répugne à l'État Totalitaire). Le chef de l'État incarne l'esprit du Peuple et par conséquent ses ordres NE PEUVENT PAS ÊTRE discutés.
Le vocable ORGANIQUE apparaît avec profusion dans tous les États autoritaires non socialistes. C'est à dire Racistes ou Fascistes.

Cette conception d'ORGANICITÉ (organicidad) est pourtant incompatible avec les fondements d'un légitime ÉTAT DE DROIT, et c'est pourquoi, M. Campo, nous vous avertissons de l'erreur que vous commettiez dans vos propos.

Comme l'ont exprimé divers Juristes Internationaux Terrestres spécialistes en DROIT POLITIQUE, "la seule expression d'ORGANICITÉ dans un État place celui ci en marge du DROIT NATUREL". Les citoyens sont alors libres de DÉSOBÉIR à ceux qui s'autodésignent AUTORITÉ, et alors tous les composants des ORGANES EXÉCUTIFS de la NATION deviennent de simples DÉLINQUANTS.

Le défunt Pontife JEAN XXIII dit dans "PACEM IN TERRIS": "Pour cette raison, ces magistrats qui ne reconnaissent pas les droits de l'Homme ou les approuvent, non seulement faillissent eux même à leurs devoirs, mais aussi ils manquent à L'OBLIGATION qu'eux-mêmes prescrivent". (Partie 2)

Le CONCILE VATICAN II signale; (La vie dans la communauté politique - paragraphe 75): "Il est de toute façon inhumain que l'Autorité politique prenne des formes Totalitaires ou Dictatoriales qui lèsent les droits fondamentaux de l'Homme". Et dans le même paragraphe 75: "Il est juste de lutter contre l'injustice et l'oppression, contre l'intolérance et l'absolutisme d'un seul homme et d'un seul parti politique".

Et AARON (James) dans son traité de DROIT POLITIQUE, page 155 dit: "Tous les États Totalitaires, aussi bien ceux d'orientation marxiste que ceux d'ORGANISATION FASCISTE, disposent de très puissants moyens de propagande en soumettant le peuple à un lent processus de "lavage" de cerveaux". Les citoyens vont peu à peu insensiblement s'autosuggestionner et croire de bonne foi que ses gouvernants sont des personnes respectables, des héros au service du peuple, quand en réalité leur tête ne se différencie absolument pas de ces gangsters qui dans les années 20 s'approprièrent certains leviers du pouvoir aux États Unis d'Amérique du Nord.

C'est, Monsieur Campo, l'opinion des plus autorisés de vos frères de la Terre. Vous-même, en tant qu'intellectuel, pouvez en déduire les conséquences éventuelles.


Lettre D68-2 | T9-48 à 53

UMMOAELEWEE
Langue: Espagnol
N de copies: 1
D. Manuel Campo
Madrid

STRUCTURES DE L'UMMOAELEWEE

Dans mon dernier rapport, Monsieur Campo nous avons fait un résumé de la structure de l'UMMOEMII et de UMMOAELEWEANII, nous allons maintenant vous synthétiser les fonctions de l'UMMOAELEWEE (CONSEIL GÉNÉRAL D'UMMO).

Le UMMOAELEWEE est composé par quatre membres au maximum, dans des circonstances normales ce chiffre peut être plus réduit (3 et même 2), mais il existe une UAA qui édicte qu'en aucun cas ce Conseil ne peut être monocratique. En cet instant (très récemment un nouveau changement a été réalisé) le Conseil est formé de trois OEMII. Un GEE (homme) de 28 ans terrestres, une YIE (femme) de 21 ans terrestres et un autre GEE (homme) de 18 ans terrestres.

Deux UAA régulent l'accès à l'UMMOAELEWEE en impliquant des facteurs temporels. La première limite la durée du mandat de chaque membre à une durée maximale de 6,41 ans terrestres. Une fois que cette période est dépassée le membre du Conseil réintègre l'UMMOEMII comme n'importe quel frère, mais sans qu'il ne puisse être réélu comme membre actif d'aucun organe gouvernemental. Le fait d'avoir fait parti du Conseil Suprême ne lui donnera dans le futur aucun genre de prérogative. L'ancien Conseiller mènera ensuite une vie simple, dévoué à sa profession attribuée. Il est clair que généralement les anciens membres occupent des postes d'une relative importance dans le Réseau Social, mais ceci n'est pas étonnant si vous considérez que la capacité intellectuelle de ces OEMII est vraiment exceptionnelle.

L'autre UAA régule l'intervalle d'âge qui rends possible l'intégration de l'OEMII sélectionné dans le Conseil (cette UAA a été modifié très récemment). Aucun membre de l'UMMOAELEWEE ne peut avoir moins de 15,8 ans ni plus de 34,7 ans terrestres. Cette loi a été élaborée en prêtant attention aux spécifications des experts en psychobiologie qui considèrent comme valeur modale dans le rendement psychosomatique de l'OEMII, l'âge de 26,553 années terrestres. C'est à dire que cet âge représente statistiquement un indice maximal de corrélation des capacités maximales intellectuelles et physiques de l'individu de UMMO.

Bien que du point de vue intellectuel, nous tous sur UMMO comprenons que les marges de sélection doivent correspondre à ces âges juvéniles, la vérité est que tous les OEMII se sentent effectivement humiliés de se sentir dirigés par des frères si jeunes. Ce préjugé de type sentimental n'a pas encore pu être déraciné des mentalités des OEMII. Néanmoins les raisons statistiques citées expliquent peut être que le rapprochement spirituel entre l'AYUYISAA (Peuple ou Réseau Social) et nos Gouvernants Suprêmes est parvenu à un niveau satisfaisant.

En général les membres de l'UMMOELEWE se montrent respectueux et affables avec leurs frères subordonnés; ils savent que l'expression de n'importe quel caprice ou désir doit être satisfait par leur entourage. Non parce que ceci serait obligatoire, (ni par flatterie), mais parce que l'esprit de discipline et de service à la communauté est tellement enraciné en nous que d'une manière inconsciente nous identifions nos Supérieurs avec cette communauté.

Les membres de l' UMMOAELEWEE résident dans quatre XAABI qui ne se différencient en rien des autres similaires sur Ummo. Il s'agit de "tours-maisons" qui peuvent émerger ou pénétrer dans le sol à volonté.

Ces membres cependant ne peuvent vivre avec leurs familles. Leurs parents et leurs frères et surs continuent de résider dans leurs lieux habituels, livrés aussi à leurs tâches habituelles souvent assez humbles. Par exemple, le père de UIWAA 4 fils de UIWAA 1, le plus jeune de nos Chefs Suprêmes qui n'a pas atteint les 18 ans terrestres, exerce actuellement les fonctions de perforateur (terrassier) pour planter des arbustes. Le maniement d'un des équipements de contrôle à distance pour ce travail est un des emplois des plus humbles sur notre OYAA.

Très récemment, UIWAA 1 fils de EESAA 38, accompagné de sa femme et d'une de ses filles, a sollicité d'être reçu par son Supérieur Suprême, son fils UIWAA 4. Peu de XII (Jours d'UMMO) après, il reçut l'autorisation de l' UMMOAELEWEE pour une entrevue avec lui. Chaque membre de l'UMMOAELEWEE reçoit tous les matins dans le DOUIAMOO (espèce de jardin qui entoure l'habitation) les frères qui, de tout UMMO, sollicitent une audience. Notre Supérieur pendant qu'il discutait en se promenant avec un de ses visiteurs, savait qu'à quelques enmoo (Un ENMOO= 1,87) de là attendaient ses parents, qu'il n'avait pas vu depuis plusieurs XEE (un XEE= 0,212 anées terrestres) et qu'avant eux attendaient leur tour deux YIE (femmes) et un autre jeune ménage, ainsi qu'une commission technique. Soudainement le bruit couru que ces modestes personnes qui attendaient étaient les parents et sur du Chef, et tous d'un commun accord se dirigèrent vers lui et lui assurèrent que cela leur importait peu d'attendre.

UIWAA 4 eut les larmes aux yeux et il eut un geste véritablement surprenant. Il se dirigea vers les frères qui firent cette concession et, les yeux baissés, toucha avec ses deux mains leurs genoux (Note 1).

Note 1 : Sur UMMO le salut habituel consiste à poser les mains sur la poitrine de l'autre frère. Cependant il reste encore entre nous des reliquats de coutumes passés. Par exemple, bien que ca ne soit jamais obligatoire, quant un frère désire exprimer à un Supérieur important sa bonne volonté, il pose ses mains sur la cuisse de son interlocuteur. Réellement un tel geste a des antécédents dégradants, qui se perdent dans les plus anciennes périodes de notre planète. À l'époque des grands OGIIA (Chefs Suprêmes d'UMMO), l'OEMII qui devait exprimer sa soumission appliquait ses mains sur les parties génitales de ses supérieurs, et l'une des prérogatives de ceux ci (des deux sexes) était de pouvoir jouir capricieusement sur le plan érotique avec les personnes soumises.

L'anecdote précédente (ndt: l'attitude de UIWAA 4) peut illustrer peut être à propos du respect mutuel qui existe entre les divers niveaux hiérarchiques de notre AYUYISAA (Réseau Social). L'esprit de service envers le Supérieur n'est pas considéré comme incompatible avec la dignité de l'OEMII. Ainsi il apparaît un bizarre phénomène social qui serait chaque fois mal compris par les terrestres éduqués dans un milieu social différent.

Au point de vue de la loi, de nos normes éthiques, c'est le Supérieur qui doit faire face au devoir de servir humblement ses frères.

Le Supérieur écoute d'abord les raisonnements de ses subordonnés, il doit se faire conseiller au moyen du XANMO AYUBAA et par les conseils des spécialistes. Ensuite il adoptera une décision qui même si elle est erronée et discutée librement par ses frères qui lui sont soumis, doit être observée. Mais en ce qui concerne d'autres questions marginales à cet ordre (décision?), il devra se sentir impulsé pour SERVIR ET ÊTRE UTILE À CEUX CI (ses subordonnés). Dans n'importe quelle circonstance, que ce soit une tâche ingrate et même répugnante, elle doit être affrontée car nos normes éthiques dictent que ce soit le supérieur qui doit s'humilier, magré l'autorité dont il est dépositaire.

Il surgit ainsi une forte tension quand un OEMII subordonné désire librement servir et être humble devant le supérieur, et il ressent une satisfaction affective quant à son tour son attitude de service est acceptée courtoisement (d'autre part le sentiment d'humiliation de se sentir méprisé par le frère situé sur un échelon hiérarchique supérieur est encore plus grand).

Ceci a une explication élémentaire ; nous voyons en nos supérieurs un OEMII structuré physiologiquement en fin de compte comme nous. S'il occupe un niveau supérieur c'est simplement pour des facultés naturelles qui ont été donnés par WOA (Dieu) et ceci ne suppose aucun mérite de sa part ... mais nous voyons incarné en lui la société que nous appelons AYUYISAA, et ceci, en plus de supposer un plaisir esthétique et éthique réconfortant, présente de profondes résonances religieuses.

C'est ainsi que dans cette vague lutte pour nous servir mutuellement nous sommes arrivés à un merveilleux équilibre social. Inconsciemment, et aussi faisant suite à une évolution neurocorticale de notre RÉSEAU BIOLOGIQUE, nous avons surmonté les impulsions d'ÉGOISME de caractère régressif qui minent les sociétés primitives et en empêchent leurs progressives évolutions .

Quand les individus à ce stade biologique de la société (les terrestres se trouvent dans une de ces phases naissantes) adoptent des attitudes antigrégaires, antisociales, égoïstes, ils se créent un milieu social d'adversité qui les rend malheureux. Ils se croient "libres" parce qu'ils ne veulent pas se subordonner aux intérêts suprêmes du groupe et le Milieu social les étouffe, puisque les autres pensent de la même manière.

Il nous reste encore des réminiscences ancestrales d'attitudes psychosociales des époques passées que nous n'avons pas dépassées totalement. Ainsi les adultes se sentent honteux quand ils se savent dirigés par un OEMII plus jeune et nous les GEE , malgré le nivellement de droit en vigueur pour les deux sexes, ressentons tous une indéfinissable humiliation quand nous devons nous subordonner à une YIE (femme).

Nous vous informions, Monsieur Campos, que les quatre membres de l'UMMOAELEWEE ont été sélectionnés en fonction de leur capacité mentale élevée. La garantie est ainsi assurée que le Suprême Organe de l'AYUYISAA se voit représentée par les meilleurs cerveaux d' UMMO. Sur ce point nous n'avons jamais observé une accusation tendancieuse concernant l'un ou l'autre sexe (nous devons vous indiquer que tous vous êtes dans une lamentable erreur quant vous jugez que la YIE (femme) est moins intelligente que l'homme. Ceci est du au fait que vous intégrez vos femmes dans un milieu éducationnel adverse, qui place ce sexe en condition d'infériorité face au mâle).

La fonction de l' UMMOAELEWEE consiste à planifier et impulser les moyens nécessaires pour que les lois (nous les appelons UAA) soient respectées. Ils contrôlent les organes d'inspections (AGOO) et dirigent l' UOOAMAII (un genre de police). Leurs fonctions peuvent être comparées à celle du gouvernement de votre planète, avec plus de prérogatives dans certains cas et certaines restrictions qui ne sont pas usuelles dans vos Nations.

Vous pourrez donc conclure correctement que notre UMMOAELEWEE contrôle ce que, en terminologie politique terrestre, reçoit le nom de Pouvoir Exécutif.

L'unique chose qui peut vous surprendre est que théoriquement les limitations de ce pouvoir sont si grandes, que si l'UMMOAELEWEANII ou l'UMOOEMII le souhaite, l'autorité des quatre membres sera purement symbolique.

Dans la pratique ce n'est pas ainsi; la vénération et le respect que nous ressentons tous pour eux nous conduisent à leur permettre d'adopter des décisions les plus graves dans le Gouvernement d'UMMO. Son pouvoir effectif que nous tolérons pourrait être comparé par vous à celui de n'importe quel État Totalitaire, en ce qui concerne l'amplitude d'action. Mais de la façon suivante, on empêche que les membres du UMMOAELEWEE puissent avoir la tentation de juguler leurs frères. Si un tel danger apparaissait, les deux autres puissants Organes de Gouvernement juguleraient instantanément la tentative de tyrannie en les destituant d'une manière foudroyante. La vigilance des 116 membres du UMMOALEWEANNI est si active, qu'aussitôt ils observeraient une décompensation d'autorité entre les quatre chefs (ou entre trois ou deux OEMII du conseil), dans le sens que n'importe lequel influence les autres en les subordonnant à ses critères, pour qu'instantanément soit renouvelé l'UMMOELEWEE.

Vous-mêmes, Monsieur Campo, quand vous interprétiez cette structure comme "TECHNOCRATIQUE" une telle interprétation était d'une part blessante et d'autre part juste. Ce mot peut être flatteur ou insultant, selon les intentions cachées avec lequel il est prononcé ou selon le cadre social ou linguistique dans lequel il est exprimé.

Parce que entre vous les terrestres, et pour les juristes de votre Planète experts en Droit Politique, les interprétations de TECHNOCRATIE sont chargées de résonances TOTALITAIRES. Vous savez très bien que les États Dictatoriaux de la Terre tentent de préférer, à la conception d'un État de Droit librement érigé par le Peuple, une conception TECHNOCRATIQUE. Les théoriciens du TOTALITARISME s'efforcent de prouver que vous êtes arrivés au déclin des idéologies et que par conséquent les PARTIS POLITIQUES ont été dépassés. Le POUVOIR, disent-ils, s'est tellement "technifié" que l'avenir est dans un Gouvernement des Techniciens.

Mais cette idée, au stade actuel de l'évolution terrestre, est une authentique erreur. Et tous les idéologues Terrestres savent bien pourquoi. Les Gouvernements Totalitaires non Socialistes sont dirigés par des Groupes Oligarchiques déterminés. Seuls leurs enfants ont accès aux Universités et Écoles Polytechniques. Ce sont précisément les descendants de ces groupes qui dominent le RÉSEAU SOCIAL, ceux là qui arrivent à obtenir leurs diplômes comme Juristes, Ingénieurs, Économistes, etc. . Dans un gouvernement TECHNOCRATIQUE sur la Terre, et dans les circonstances actuelles ce type de gouvernement constitue la forme la plus astucieuse pour perpétuer le totalitarisme de ces Oligarques, les composants de la nouvelle TECHNOCRATIE continueront de protéger logiquement les intérêts privés de leurs progénitures délinquantes.

Bien que d'un niveau moins immoral qu'en d'autres pays Totalitaires, la TECHNOCRATIE dans les États Socialistes Marxistes étouffe les libertés basiques de l'homme en jugulant l'évolution des IDÉES et par conséquent l'évolution du propre RÉSEAU SOCIAL.

Si ce type de TECHNOCRATIE est celui auquel vous vous référez, Monsieur Campo, vous reconnaîtrez vous-même que notre AYUYISAA n'a rien à voir avec les tyrannies de quelques techniciens imposant leurs propres intérêts économiques ( TECHNOCRATIE ULTRA CONSERVATRICE) ou leus dogmes politiques et sectaires (TECHNOCRATIE MARXISTE).

Nous devons donc reconnaître que notre forme de gouvernement est vraiment TECHNOCRATE, en ce qui concerne les méthodes Législatives, Judiciaires, Exécutives et administratives qui ont atteint un niveau scientifique et technique élevé. C'est seulement quand est atteint un stade supérieur de moralité sociale, quand le profond respect envers WOA, envers les frères OEMII et envers le RÉSEAU SOCIAL, en préférant les intérêts de la collectivité aux tendances égoïstes et égocentristes de la personnalité, qu'il est possible de confier aux TECHNICIENS les leviers du pouvoir, avec la garantie que leurs actes sont régis par l'amour de leurs frères.

C'est alors, comme cela nous est arrivé à nous-mêmes, quand les idéologies religieuses distinctes se sont transformés d'un mutuel accord en une seule et quand les différents groupes politiques finissent par perdre leur signification puisque leurs postulats ne sont pas imposés aux autres mais qu'ils proposent des raisonnements convaincants, qu'est permise la germination d'autres groupes différents.

Mais ceci requiert d'atteindre peu à peu divers niveaux de maturation dans le réseau social. Vous, les terrestres, vous vous souviendrez que des siècles auparavant les penseurs discutaient de diverses doctrines concernant la forme de la Terre, certains la supposaient rectangulaire, d'autres discoïdale, les plus intuitifs sphérique, mais les uns comme les autres apportaient des " AFFIRMATIONS " car ils n'avaient pas atteint un niveau scientifique suffisant pour apporter des arguments convaincants en faveur de l'une ou l'autre théorie scientifique. Tous accusaient les autres d'hérésie et de peu d'intelligence, sans s'apercevoir que si le reste des scientifiques d'adhéraient pas à leur propre doctrine concernant leur modèle géodésique, c'était parce que les postulats n'étaient jamais clairs. Les GROUPES DISSIDENTS arrêtèrent de l'être et le consensus universel d'une seule théorie apparut le jour ou les dogmes se changèrent en ÉVALUATIONS de DIMENSIONS, de MESURES, ou de LOIS évidentes. Aujourd'hui, aucun terrestre sérieux et intelligent ne doute de la sphéricité de son astre. Que se serait-il passé si les partisans de la conception géodésique en forme de Disque avaient imposé par la force leurs propres thèses sous prétexte que la pluralité de groupes ou d'idées rendaient les choses "nocives" ?

Vous pouvez peut-être suggérer, Monsieur Campos, après avoir lu ces paragraphes suggestifs, que la TERRE est un peu différente de UMMO, que le RÉSEAU SOCIAL TERRESTRE ne pourra jamais se structurer comme le nôtre. Si vous pensez ainsi vous commettez une erreur scientifique de première grandeur. Nous ignorons si le futur économico-politique de la Terre sera un calque de notre système actuel, (mais) ce que nous pouvons vous assurer c'est que, après avoir étudié l'évolution Biologico-Sociale des OEMII Terrestres depuis l'année 1950 en laquelle nous sommes venus sur OYAAGAA (Planète Terre ), nous pouvons avancer un diagnostique favorable après l'analyse de l'actuel stade évolutif.

Si dans les années proches, vous-même et vos politiques arrivent à surmonter la menace d'une agression nucléaire (nous pouvons dire d'une manière confidentielle que les États-Unis réalisent actuellement des études pour contrôler la turbulence gazeuse qui suit une explosion atomique, de manière à ce que le propre champ magnétique terrestre permette la diffusion de la masse radioactive sur des zones immenses, avec une masse minime de Tritium H I3, et que les services de sécurité Soviétiques, Israéliens, Anglais, Français et en Indous ont conscience de ceci).

Les possibilités d'une destruction de la civilisation terrestre ont fortement diminué. La véritable tragédie de cette humanité tient à ce que, à notre avis, les avances technologiques dans le champ de l'obtention de l'Énergie par Fusion et Fission nucléaire se développent avant que le RÉSEAU SOCIAL TERRESTRE ait obtenu une agglutination globale en un seul ÉTAT au NIVEAU PLANÉTAIRE. Nous craignons sérieusement que vous n'atteigniez, dans votre étude progressive sur la matière, une phase qui permettrait la fabrication des armes au plasma. Je vous dirai, Monsieur Campo, (et cette nouvelle a déjà commencé à filtrer dans les milieux diplomatiques de plusieurs pays), que les scientifiques de la république populaire de Chine ont réussi à soumettre des éprouvettes de Germanium à des pressions STATIQUES de 2.400.000 atmosphères. (Note2)

Note 2: Vous-mêmes (Ndt: pays occidentaux ?) aviez déjà obtenu des pressions INSTANTANÉES bien supérieures, mais dans ce cas l'analyse de la structure de la matière est presque stérile. Seuls des paramètres comme PRESSION, VOLUME, TEMPÉRATURE, DENSITÉ sont alors mesurables. Nous félicitons les chercheurs Chinois pour leur triomphe (car) à notre avis la principale démonstration n'a pas consisté à obtenir cette PRESSION, mais dans la TECHNOLOGIE DES ÉQUIPEMENTS DE CONTROLE DE LA STRUCTURE DU NOYAU, sans introduction de sonde dans l'échantillon ou l'éprouvette.

Ceci, pour vous qui êtes spécialisé dans d'autres branches de la culture, ne vous dira sans doute rien, mais cela revêt une importance Transcendantale. La matière soumise à des pressions à peine supérieures perds sa structure atomique, comme vous le savez déjà. Une pression de 16 millions d'atmosphère (15 445 680 atmosphères), appelée par nous AADAGIOOU (pouvant se traduire par PRESSION CRITIQUE), inverse simultanément toutes les subparticules atomiques (IBOZOO UU) . La masse se transforme INTÉGRALEMENT EN ÉNERGIE. L'EXPANSION qui en découle ensuite est incommensurable (Celle ci fut la pression initiale de toute la masse de l'Univers). Nous sommes confiants que quand les recherches des Physiciens Chinois auront avancé, les circonstances politiques de ce Pays et le fanatisme de leurs dirigeants seront sur une pente de modération importante.

Ces taches qui assombrissent l'avenir de la Terre se voient compensées pour une part par le processus continuel de Neurocorticalisation Biologique chez les nouvelles générations et pour une autre part par la perspective encourageante que les orientations de la pensée terrestre permettent d'entrevoir. Les entretiens entre intellectuels Marxistes et Catholiques (les prochaines auront lieu à Marienbad en Tchécoslovaquie) permettent la possibilité d'ententes futures à un niveau élevé. Les trois courants les plus important de la philosophie Terrestre CHRISTIANISME, MARXISME, EXISTENTIALISME, convergent à pas accélérés vers une phase de nucléarisation unitaire. Il est symptomatique que des penseurs communistes comme le français Garaudy admettent la possibilité que le Marxisme reconnaisse l'existence de Dieu, et que l'Église Romaine vire vers le socialisme.

Sans le triste poids des Totalitarismes et des groupes conservateurs ou intégristes, vous seriez déjà à deux pas de passer au-dessus des ultimes barrières de l'Unification. Vous-même, Monsieur Campo, ne vivrez pas la lumineuse étape de l'intégration dans le Champ Économique, Politico-religieux et Philosophique à l'échelle Terrestre, mais nous savons que ce stade arrivera.

En attendant, nous vous félicitons (spécialement les États Unis et l'Union Soviétique) pour la mise au point de leur Système de Planification (véritable démonstration scientifique), qui empêchera dans le futur une erreur de calcul déclenchant une Guerre Mondiale.Vous avez déjà surpassé la phase dans laquelle une folie instantanée d'un Militaire ou Politique pourrait provoquer une agression irréparable.


Lettre 68-3 | T9-54 à 57

UMMOAELEWE
Langue : Espagnol
Nombre de copies: 1

Monsieur Manuel Campo
MADRID

Monsieur,

Dans la dernière conversation que nous avons eue avec vous, vous nous avez sollicités des références sur la gestation de notre science, ainsi qu'une série de données complémentaires concernant le processus historique qui a culminé avec la destitution du gouvernement monocratique de notre Planète.

À propos de vos doutes réitérés, exprimés dernièrement par vous en ce qui concerne notre identité, nous ne pouvons qu'un peu vous éclairer en plus sur les raisonnements que nous vous avons exposés dans notre avant-dernier rapport.

Analysons deux de ces doutes les plus significatifs.

"C'est inconcevable que vous vous exprimiez aussi correctement en français ou en Castillan, en affirmant venir d'un autre astre habité ".

Nous ne comprenons pas la valeur d'une objection qui, formulée en ces termes, manque de tout sens dialectique. Nous croyons avec de bonnes raisons que le fait que nos frères s'expriment en ce moment dans n'importe lequel des groupes linguistiques terrestres, n'apporte pas de preuve ni en faveur ni en défaveur au sujet de notre provenance. Dans une autre occasion nous vous donnerons un résumé historique de notre première arrivée sur cette Planète, qui a eu lieu dans une région du sud de la France en 1950. Ce ne fut pas trop difficile pour nos frères d'apprendre d'une manière rudimentaire les premiers mots de la langue française, grâce à la collaboration d'un paysan natif, quasi-adolescent. Cette première base a facilité la reconstruction idiomatique ultérieure.

"Si vous veniez, comme vous le dites, de cet astre que vous appelez UMMO. Quel intérêt vous pousse à rester dans l'anonymat ? Comment se fait-il que la presse et les cercles gouvernementaux n'en soient pas informés?"

C'est intéressant de constater que cette interrogation nous est formulée par presque 100% des OEMII (Êtres Humains) terrestres avec lesquels nous avons établi une communication.

Ce qui surprends le plus est que vous, comme la grande majorité des correspondants de plusieurs nationalités avec lesquels nous établissons le contact, disposez d'un quotient intellectuel supérieur au standard, alors qu'une objection exprimée dans de tels termes est évidemment puérile.

Indubitablement les motivations qui vous poussent à orienter vos éléments polémiques dans ce sens devraient être recherchés dans l'influence que la littérature de science fiction a exercée sur le subconscient de tous les Terrestres.

Vous avez stéréotypé l'image de quelques visiteurs extraterrestres envahissant la Planète avec une flotte exubérante et spectaculaire d'astronefs, pendant que des êtres anthropoïdes ou peut-être monstrueux descendent de leurs véhicules devant les yeux stupéfaits des masses humaines.

La forme la plus simpliste de ce raisonnement est celle qu'un de vos frères nord américain nous a déjà exprimé dans des termes similaires:

Comment se fait t'il, que pouvant le faire, vous n'attendez pas qu'il y ait une concentration face au Capitole (Il faisait référence à celui de WASHINGTON) pour atterrir sur la grande esplanade? De cette manière personne ne douterait que vous veniez de UMMO !

Indépendamment du fait que nous avons de sérieux doutes qu'une aussi spectaculaire arrivée avalise réellement notre origine, l'aimable nord américain ne parait pas avoir trop médité à l'excès de travail que, dans cette même après midi, toutes les ambulances et cliniques de la capitale devraient supporter.

Il est clair qu'il existe des moyens moins drastiques et moins romanesques pour nous faire connaître... Seulement nous avons des raisons très puissantes d'essayer d'éviter que le Réseau Social terrestre connaisse notre présence à travers les canaux habituels de diffusion. Les personnes comme vous qui ont entendu ou reçu nos rapports atteignent à peine le nombre de deux centaines réparties entre les diverses nationalités, et nous pouvons vous assurer que mises à part de rares exceptions, tous vos frères correspondants se maintiennent dans les limites d'un doute raisonnable.

Il doit en être ainsi et ceci correspond logiquement aux typiques schémas mentaux de tout OEMII intelligent qui doit rejeter "a priori" tout dogmatisme et sonder la vérité en se protégeant par une saine attitude de suspicion.

Votre méfiance, ainsi que celle de vos frères, ne nous porte pas préjudice et vous avez parfaitement raison d'exercer cette critique orientée à démasquer l'imposture, la fraude ou l'aliénation.

Pour notre part, intéressés à coexister avec vous dans l'anonymat, un tel climat de scepticisme joue indubitablement en notre faveur.

Nous avons donc trouvé la formule permettant de dialoguer avec vous sans franchir un seuil qui nous serait préjudiciable. Nos contacts avec les Terrestres sont suffisamment subjectifs que pour vous, plongés dans un état modéré d'intrigue et d'intérêt, ne coupez pas vos relations avec nous... Même en résistant à accepter notre origine, en essayant au contraire de ne pas fournir des indices fiables qui constitueraient un signal d'alarme pour le Réseau Social de OYAAGAA (Terre).

Aussi bien vos frères que nous-mêmes profitons de cette intéressante collaboration, jusqu'à ce que dans un futur non lointain, nos Supérieurs modifient la politique à suivre avec vous.

En résumé M. Campo: Notre conseil impartial et objectif après vous avoir résumé votre situation actuelle est celui-ci. D'après ce que vous dites, vous avez été surpris par notre érudition en Droit International, en Droit Politique, en Sociologie et en Philosophie du Droit au cours de nos conversations.

Vous n'arrivez pas à emboîter cette expérience vécue avec l'hypothèse sensée que nous pourrions être des Juristes aliénés ou peut-être même des étudiants en Droit (Comme vous le signaliez dans notre dernière conversation) qui désirent plaisanter. Vous-même concluez que vous ne concevez pas des gens si intelligents se décidant à appeler au téléphone avec comme seul objectif celui de se divertir.

D'autre part, vous assurez "que cela rompt tous les schémas logiques que d'accepter ne serai-ce que la possibilité que nous soyons natifs d'un autre astre habité".

Nous ignorons, si vous acceptez cette dernière position (Position extrémiste que les bases physiologiques ou scientifiques ont du mal à soupçonner), pourquoi vous continuez à être aussi intéressé à ce que nous vous envoyons plus de récits détaillés sur notre histoire, à moins que sa compilation ne constitue pour vous un motif de distraction intracendant.

Une fois vous avez indiqué que vous commenciez à reconsidérer à nouveau la possibilité que nous ne mentions pas sur ce point. Vous l'exprimiez comme en craignant de nous avoir offensés.

Non, Monsieur Campo. Ces doutes et états cycliques de crédulité et incrédulité ne nous offensent absolument pas. De plus, notre conseil loyal est le suivant:

Ne nous croyez pas. Tenez-vous en à étudier nos conversations que vous avez enregistrées sur une bande magnétique, analysez nos notes, comparez les informations que nous vous avons données. Si elles ont une valeur pour vous, alors une telle valeur transcendera le fait secondaire que nous soyons natifs de UMMO ou que soyons des frères terrestres. De notre coté, nous pouvons vous affirmer que notre contact avec vous a été TRÈS PRÉCIEUX pour notre étude de l'OEMII terrestre

Si vous jugez au contraire stérile et topique (NdT: relatif aux lieux communs) le contenu de ces feuilles dactylographiées et ces longues polémiques téléphoniques, dites-nous comment nous pouvons vous indemniser du temps perdu, puisque nous serions seuls à en avoir tiré profit.

Il s'agit d'une situation bizarre dans laquelle vous et vos autres frères terrestres, s'ils sont fidèles aux postulats classiques de la logique, doivent nourrir certains doutes au sujet de notre témoignage. Il serait irrationnel d'identifier comme un homme venant d'une lointaine planète, le premier individu qui vous appelle par téléphone, malgré l'importante érudition qu'il révèle posséder dans le domaine de la Jurisprudence ou de la Politique Économique.

Mais nous, même en ayant conscience que nous ne serons pas cru, nous ne pouvons pas transgresser notre propre vérité dans ce cas. Si nous provenons d'UMMO, nous ne pouvons pas, par exemple, adoucir cette affirmation déconcertante, en insinuant que nous sommes natifs du Tibet. En résumé, nous ne vous informons pas sur notre origine pour que vous acceptiez une telle assertion, mais parce que proclamer la réalité doit être une position indépendante de la crédulité ou du scepticisme de ceux qui nous entourent.

Précédente | Suivante