NR-23
O1
T14-13/15
Traduction: JP
Dernière Modification: 06/11/2016
Format vérifié et conforme à l'original (JP)
Titre de la lettre : Conseils sur la façon de structurer une nouvelle société sur la Terre.
Date : Reçue par voie postale le 23/06/1987.
Destinataires : Rafael Farriols
Notes : Parvenue à ummo-sciences le 18/03/2012 par email privé (transmis par un membre de ummo-ciencias.org qui l'a lui-même reçu du groupe de Barcelone)

En tête sur le site UC espagnol : « La première partie de cette lettre est personnelle, consacrée à Rafael Farriols et a été éliminée pour suivre son souhait. ». Scan des originaux vérifiés par Jean Pollion.

Signé par OAXIIBOO 3 fils de IRIRAA 6 (en glyphes ummites)

NdT :J’ai tenté de respecter la ponctuation originale, malgré son côté décoiffant ! Ne pas s’étonner, donc...

Nous pensons que la structure socioéconomique la plus adaptée pour les OEMMII de OYAAGAA passe par la nationalisation des plus importantes activités économiques, pour autant que la société soit éduquée à maintenir un profond respect à la "res" publiqua. Mais cette socialisation est dangereuse de l'extension à des activités économiques petites et locales et surtout doit être respectueuse de certains droits associés à la personnalité des citoyens libres de chaque état. C'est pour cela que les deux modèles qui règnent dans les deux grands états impérialistes de OYAAGAA, souffrent de tares gravissimes. La structure d'une économie libre du marché telle qu'elle règne dans ce qu'on appelle les états occidentaux est sauvage et génératrice d'injustices Le mythe de la libre concurrence est faux puisque la pratique oligopolique (NdT: Il y a "oligopolica" dans le texte) et les pressions sur les gouvernants et les législateurs empêche la compétition des plus faibles à égalité de conditions avec les grands centres de pouvoir et les puissantes multinationales. Elle est fausse la pratique des libertés dans ce que vous appelez les démocraties puisque seul le citoyen qui dispose du pouvoir économique est libre de faire entendre sa voix. La complexité et le coût des canaux de communication rend stérile le droit à la libre expression d'un individu isolé et pauvre dont l'expression verbale. Incapable d'être amplifiée et canalisée en direction de larges couches de la société se perd dans le bruit de fond. A quoi sert son droit à l'expression, s'il manque des moyens économiques et de décision pour que ses protestations soient entendues ? Seuls les citoyens possesseurs d'information et de soutien économique, sont en capacité de modeler artificiellement les états d'opinion, de suggestionner les masses, d'accumuler les moyens de production et de fait le pouvoir.

De cette manière ce que vous appelez la Démocratie, est en réalité une oligodictature dans laquelle vos frères pertinents grâce à la clé de leurs centres de pouvoir respectifs exercent le contrôle effectif de l'état, en manipulant comme des marionnettes par l'intermédiaire de puissants moyens de diffusion dont la fonction est ; Non d'informer, mais de suggestionner les masses et d'immenses segments de la population incapables d'exercer un droit de vote réellement libre, responsable et illustré par une documentation informative fiable.
Les partis politiques sont ainsi convertis en puissantes centrales au service des puissants et des grandes nations décidantes. Leurs affiliés de base ignorent les très complexes trames de contrôle qu'exercent, sur leurs dirigeants quelques fois faibles et d'autres fois, corrompus, les multinationales omniprésentes, les chancelleries d'autres états, et par dessus tout le cabinet qui gouverne les Etats Unis d'Amérique du Nord, dont les consignes doivent être obéies par leurs pays satellites avec la seule limitation de certaines restrictions aussi imposées pour présenter une fausse image de souveraineté minimale.
Ils imposent une politique monétariste, qui bien qu'elle restreigne la tendance inflationniste de chaque pays, génère des augmentations dramatiques dans les indices de chômage ouvrier et des injustices sociales blessantes.

Les églises appelées chrétiennes exercent une subtile et puissante action d'assoupissement sur les consciences citoyennes pour leur empêcher une prise de réflexion lucide, sur l'injustice. En oubliant l'authentique message libérateur de Jésus de Galilée, ils font avorter n'importe quelle tentative de rébellion et leurs institutions ecclésiales prêtent un puissant appui à l'oligopouvoir régnant en étouffant toute tentative de pensée qui analyse les racines de l'injustice. Les masses sont droguées avec une consommation sauvage d'objets et de services stériles qui n'aident en rien l'obtention de leur bonheur. Les normes de leur travail et de leur faible temps libre sont dimensionnées pour que les malheureux OEMII manquent de temps pour acquérir une authentique culture, se mettre en contact avec la Nature vivre conformément à une philosophie véritablement libératrice et établir des liens de fraternité filiale avec d'autres êtres de leur espèce.

Bien que vous ne viviez pas dans l'environnement des pays appelés du Socialisme réel, et bien que les niveaux de justice soient très supérieurs et humanisants à ceux de l'occident, puisque la distribution sociale de moyens est plus équilibrée et le chômage est quasi inexistant en Union Soviétique. Aspect que les moyens de diffusion de l'occident s'efforcent d'occulter soigneusement quand ils critiquent cet autre modèle économique, il est évident que la toute-puissance de ses dirigeants a établi des schémas de pouvoir excessivement rigides et manquant aussi de libertés. La simple vérité est qu'autant le citoyen de ces pays que le citoyen occidental, manquent de liberté d'expression. Dans les pays de l'est parce que les autorités jugulent grâce à la censure toute information non en accord avec l'idéologie du Parti unique et dans les nations de l'Occident parce que leurs faibles voix s'estompent comme les volutes d'un simple cigarillo, au milieu des nuées de fumée d'un grand incendie.

La vérité pure et simple est que vous OEMII de la Terre, ne voyez pas reconnues dans AUCUNE PARTIE DE L'ASTRE FROID TERRE, le droit pour vous fondamental de la liberté. L'humain de la Terre est simplement un esclave de quelques rares de ses frères qui quelques fois grâce à leur intelligence et les autres fois par leur simple astuce se sont convertis en tout-puissants détenteurs du pouvoir économique et de ce fait, politique.

Vous avez été touchés par le malheur de vivre dans le cadre de cette pseudo démocratie, comme d'autres de gémir à l'intérieur d'un corset idéologique trop asphyxiant. Que faire et comment vivre en étant submergé dans cette mer d'injustices ?

Il est évident que vous et vos frères les plus familiers ; Une minuscule cellule immergée dans une société sclérosée, ne pouvez trop faire pour changer l'orientation de sa structure, fortement enchaînée aux directives de ses satrapes nord-américains.

Vous pouvez seulement avoir l'insolence de nager à contre-courant en vous adaptant à elle (NdT: la société) et en vous efforçant de modifier en le stabilisant le petit environnement qui vous entoure. Vous et les frères qui vous sont proches en pensée pouvez intégrer une cellule d'harmonie avec le BUUAWAA BIAEII. En étudiant, en vous formant, en vous réunissant dans le but de vous transférer mutuellement des idées et de vous enrichir mutuellement de l'accumulation culturelle commune.
La somme de connaissances contenue dans un microréseau social harmonique est très supérieure à la somme des connaissances isolées des humains composants du Réseau. Car B.B. enrichit dans une plus grande mesure le réseau que l'individu isolé.

Ceux d'entre vous qui auriez des dons professionnels relatifs à l'humanisme doivent contribuer à les mettre à disposition d'amis et autres oemmii sous des normes idéologiques pures.
Ceux d'entre vous qui avez des connaissances capables de les faire cristalliser dans une entreprise d'industrilaisation ou de commercialisation de biens et services, doivent s'unir pour contribuer bien que ce soit à des niveaux modestes à créer des entités qui supposent un bénéfice pour ceux qui les constituent, un plus grand niveau d'éthique dans la gestion et contribuer bien que ce soit de manière microéconomique à augmenter le Produit National Brut, en investissant dans votre propre Nation.
Dans une perspective entropique de la morale, l'épargne non productive est immorale, l'investissement créateur de richesse est néguentropique. Les nouvelles technologies que vous connaissez, tant qu'on ne les oriente pas vers la destruction et la guerre, doivent être encouragées.

Il est important de considérer, que si vous encouragez dans l'Economie de Marché, des entreprises privées comme moindre mal, portez à la conscience de vos subordonnés, employés administratifs, gérants, techniciens, ouvriers, que cette structure n'est pas l'idéale, et que dans un futur plus heureux pour la Société le contrôle des plus importants moyens de production doivent être dans les mains non d'une minorité, ni pas plus sous le contrôle d'un groupe gouvernant totalitaire non contrôlé par la base sociale, mais de la société elle-même, sous la direction de commissions gérantes transparentes authentiquement supervisées par tout le Réseau d'OEMMII.

Cette réalisation est encore utopique, puisque les humains de la Terre n'ont pas la base culturelle suffisante pour prendre conscience de la structure politique qui leur convient pour se transformer vraiment en OEMII véritablement libres. Mais chacun de vous a l'obligation de susciter chez ceux qui l'entourent la nécessité future de faire partie d'une architecture sociopolitique plus juste et organisée.
Dans l'idéologie démocratique de l'Occident, des éléments existent utilisables pour ce plan futur. La philosophie chrétienne et l'hindouisme peuvent apporter de très importants éléments éthiques, le marxisme, dépourvu de composantes dogmatiques et totalitaires est la plus importante source pour cette cité du futur. Des ruines de vos modèles respectifs en vigueur et une partie des vieux matériels démolis, vos petits-enfants édifieront une métropole plus humaine, libérée de facteurs névrotiques générateurs de l'angoisse actuelle des humains de la Terre. Ce ne sera pas encore un Réseau social parfait mais il ressemblera beaucoup plus au modèle de notre Société de UMMO. Ce sera une véritable Ethocratie. Le règne de la morale néguentropique.

Dans d'autres rapports, nous vous offrirons un schéma esquissé de comment pourrait être structuré ce modèle en prêtant attention aux singularités des cerveaux des OEMII de OYAAGAA.