NR-8
T26 - 27 à 29
JP
mel: 30/05/04
Titre de la lettre:
Organisation d'une réunion de dénonciation concernant le Sindon
Date :
 13/11/88 
Destinataires :
Jorge Barrenechea
Notes :

Pour la première page: Il s'agit d'une petite feuille de papier, probablement le dos d'une enveloppe portant un court texte tapé à la machine et des indications manuscrites. On reconnaît l'écriture de Jorge Barrenechea. On déchiffre " Remise dans la boîte Goya 57 avant de se réunir au TXOKO [c'est le nom du restaurant d'un proche de Jorge Barrenechea, ndT] appel préalable de Marisol  13-11-88  20h08 ".


ECOUTEZ  AVEC  ATTENTION

Cette lettre vous sera remise dans la boîte de votre domicile et une sœur à vous vous avisera pour sa réception. Nous vous supplions de ne pas ouvrir l'enveloppe sous aucune raison.

Le Dimanche 13 Novembre 1988 nous vous demandons de nous faire la faveur de nous rendre le service suivant ;

Aller à la Calle Goya numero 57 -4°  Domicile de JORGE BARRENECHEA. Vous sonnerez à un bouton différent de l'appartement du 4ème cité, en demandant que soit ouverte la grille de la maison. Une fois à l'intérieur, laisser l'enveloppe dans la boite correspondante.

Si cela n'est pas possible, déposez l'enveloppe dans la boîte située sur la grille de la rue. Avec le nom de CR… A [le nom a été en partie caviardé par JB, ndT] et au nom de Jorge Barrenechea.

S'il existe un risque d'être observé, vous remettrez l'enveloppe directement à votre Frère Jorge en le suppliant de ne rien dire sur la voie qui a été suivie pour lui donner la lettre.

         Lui seul, doit ouvrir la lettre. Même s'il a l'autorisation pour la faire connaître à tous ses frères du Groupe.


T26-28 et 29                              

UMMOAELEWEE

Num. copies   1

ESPAGNE

A nos chers amis;         13 - 11 - 88  [Mention manuscrite, probablement du destinataire, ndT]

Nous savons les innombrables ennuis que nous sommes en train de vous provoquer. Et pour tout cela nous vous demandons pardon. Nous avons décidé que votre pays était indiqué pour cela nous avons soigneusement sélectionné la personne choisie. Nous restons à l'abri pendant que nous formulons notre dénonciation devant de simples OEMMII. Nous avons parfaitement que ce n'est pas le moyen adéquat et sans doute que vous serez étonnés de l'ingénuité de notre procédé. Devant la gravité des faits, vous chercheriez d'autres méthodes en recourrant à d'autre institutions plus efficaces. Pensez que nous pouvions méditer le moment et une méthode plus convenables ou vous demander une assistance plus dynamique et efficace. Nous vous demandons de respecter notre stratégie.

Nous savons trop l'urgence du temps avec laquelle l'assemblée a été convoquée. La date limite que nous avions était le 23 Novembre, pour Nous la date correspondante était le dimanche précédent, l'unique faisable si nous respections les cotes de convocation et d'autres raisons que nous jugeons confidentielles. (20 Novembre)

Nous voyons trois solutions faisables, compte tenu de l'ample marge d'initiative sur laquelle vous comptez, et nous divisons en trois niveaux. Dans le premier cas en se limitant aux personnes décomptées, vous choisiriez comme lieu de réunion le sous-sol de la Calle Goya 57.

En deuxième niveau, vous vous procureriez une salle plus vaste en vous limitant aux OEMMIII intéressés, (Quelle que soit leur nationalité) vous pouvez inviter sans discrimination n'importe quel frère à la réunion. Nous vous exhortons à contrôler l'entrée à la porte selon des normes déjà décrites. Par délicatesse, nous vous conseillons d'omettre les invitations de membres du clergé catholique, puisqu'ils se verraient violentés dans une réunion si critique de leurs idées. Il serait aussi convenable de ne pas inviter certains de vos frères caractérisés par leur obsession maladive envers les composants de ce groupe de spécialistes de nos rapports.

III niveau : le plus satisfaisant, pour nous bien que nous craignions pour vous. Si finalement vous décidiez d'augmenter le chiffre: (Plus de soixante-dix assistants) avec quoi nous nous trouverions énormément satisfaits, Peut-être en insérant quelque note dans les média de diffusion habituels, nous Voyons impossible avec vos moyens de contrôle réduits d'exercer une quelconque tentative de discriminer vos frères. Nous déplorons que vos frères religieux ou appartenant au clergé séculier se voient obligés d'écouter certains paragraphes de notre lettre. Mais retenez-vous d'exercer un quelconque type de dissuasion. Permettez-nous le conseil de vous opposer à l'entrée de vos frères trop jeunes. Invitez de façon diffuse tous ceux qui désirent assister.

Prévenez qu'une fois la séance commencée, bien qu'il soit permis de sortir, PERSONNE  NE  SERA  AUTORISE  A  ENTRER. Cette condition est indispensable à partir du moment où vous vous verrez obligés d'éteindre l'éclairage pour ouverture de la lettre jusqu'à son achèvement. Cette norme est indispensable pour tout OEMMII  QUI  SE TROUVE  DANS  LA  SALLE. Prévenez à l'avance tous les assistants.

Il est possible que la lecture de plusieurs lettres ( Raisons de la convocation et ses règles, lettre que recevront vos Frères IGLESIA  J. CESAR et LARA Alfredo, Plus d'autres fragments de la lettre etcetera) et les prolégomènes répétés au sujet Ummite prolongent excessivement la séance. Vous déterminerez jusqu'à quel point il convient de la rallonger.

Nous schématisons de manière brève et simple la manière de réfuter les objections à la fraude du Sindon :

 

Précédente | Suivante