NR-17
TP-153/154

Saisie AJH
Corr. frappe: 22/02/04 et 05/05/04

Titre de la lettre:
- Hommage à Sergio Vieira de Mello - tristesse mais espoir
- Nous suivons avec intérêt vos débats d'idées
- En réponse à vos frères: conseils et informations (réponses partielles ou complètes à 3 des questions posées sur le site).
Date :
lettre d'une page recto verso postée le 05/09/03,  reçue  le 08/09/2003           
Destinataires :
"Pierre Martain"
Notes :

En français - postée en France
Les encadrés apparaissent tels que reproduit.
Voir l'article 31 pour la traduction des vocables oummains de cette lettre par Jean Pollion.


Monsieur

Nous tenons à manifester notre peine suite au décès de votre frère Sergio Vieira de Mello. Cet homme bon, intelligent, digne et intègre a toujours lutté sans relâche pour la paix, affligé par la misère qui sévit au sein des nations défavorisées ou détruites par vos incessants conflits meurtriers. Certains de nos frères ont eu l'occasion de côtoyer cet homme sans qu'il se doute de leur nature véritable. Ils ont pu constater qu'il était l'un de vos frères les plus humains que nous connaissons sur votre planète et ont ressenti une profonde tristesse en apprenant les circonstances atroces de sa mort.

Cependant vous devez vous réjouir car la mort de cet homme ne sera pas inutile. Elle ne sera pas qu'une mort de plus ayant servi à alimenter des verbiages trop souvent vides d'émotion dans vos journaux. Nous avons pu mesurer l'intensité des réactions émotionnelles de cet homme envers vos souffrances et son degré de volition à tenter d'y remédier. L'intégration de son âme au sein de votre psyché collective permettra de rehausser de façon significative les notions de probité, de mansuétude et d'équité qui seront ainsi répercutées à tous vos frères qui s'insurgent contre la corruption, l'intolérance et l'injustice, les incitant non plus à se lamenter mais à agir. Une réaction doit découler de la mort de cet homme. Le futur de votre race ne peut se fonder sur la violence: quoi qu'en semblent penser les délinquants inconscients  qui s'acharnent à détruire votre nature par le feu, et par le sang toute tentative permettant d'aboutir à un espoir de paix.

Contrairement à nos normes habituelles, et considérant que nos envois précédents on été partiellement diffusés, nous vous demandons, s'il vous plait, de rendre public ce présent hommage chargé d'une amertume que nous ne savons ni ne voulons occulter.

Nous vous remercions de n'avoir pas révélé le contenu de l'annexe intitulée « .................... (1) » et vous réitérons l'expression de notre respect sincère.

OUMMOAELEWE

)+(

(En tête nominative)

Mon nom est NABGAA 112 fille de DORIO 34 . Je réside actuellement. dans la ville de Bruxelles et dépends de mon frère  AYIOA 1  fils de ADAA 67 chef des expéditionnaires de l' Europe Occidentale sauf Grande Bretagne, Irlande, Portugal et Espagne. Je me rendrai prochainement dans votre capitale française pour cautionner deux jeunes frères qui maintiendront notre présence dans votre pays après le départ de E IXOO 7 fils de OURIEE 29 et de OSSEII 56 fils de OSSEII 53. Ces frères m'ont transmis les flux d'information qu' ils vous ont fait parvenir par courrier.

Mes frères et moi qui résidons en Europe suivons avec intérêt vos débats d'idées au sujet de notre OUMMO sur la compilation des messages électroniques que vous échangez publiquement entre vous. Nous avons parcouru avec attention la liste des questions posées par vos frères.  Nous désirons répondre à certaines mais ne pouvons développer tous les sujets ainsi que vous le souhaiteriez. Nos ordres stricts sont de limiter chaque flux d'information à deux pages dactylographiées et de moduler la fréquence de nos envois en fonction des perturbations engendrées au sein du micro-groupe qui spécule comme vous sur notre existence et sur la pertinence des indications fournies au sein de nos messages.

Nous tenterons, dans la mesure du possible, de répondre aux interrogations légitimes que vous vous posez. Soyez cependant conscient du fait que nous nous réservons le droit d'omettre certaines réponses ou de répondre à certaines questions par des allégations détournées ou incomplètes.

Vous êtes libre de divulguer ou pas les informations que nous vous ferons parvenir. Elle sont votre propriété et le résultat de la confiance que nous vous accordons. Il est possible que nous vous demandions de ne pas révéler certains renseignements que nous jugeons important de vous communiquer personnellement mais qui sauraient causer un trouble chez vos frères.

Je vous prie d'accepter (...............) que j'appose ma main contre  votre poitrine en gage d'amitié respectueuse suivant la coutume en vigueur sur notre monde.

EN REPONSE A VOS FRERES

En réponse à votre frère André-Jacques Holbecq, nous souhaitons l'assurer de notre bienveillance. La publication ordonnée de nos missives et leur mise  à disposition, pour l'ensemble de votre population est une action grandement positive.  Notre existence au sein de votre réseau social étant maintenant dévoilée, un contrôle strict de l'authenticité de nos flux d'information émis à travers le monde ainsi que de leur contenu est nécessaire pour empêcher toute dérive irrationnelle ou appropriation de notre identité OUMMOAO à des fins personnelles égoïstes. Nous constatons malheureusement de telles dérives en Amérique du Sud ainsi qu'aux Etats-Unis d'Amérique et cela nous attriste profondément.

La faute commise par vos frères d'Espagne en divulguant des correspondances confidentielles ne peut en aucun cas retomber sur ceux qui lisent, étudient et rediffusent ces correspondances. Eux-mêmes savent que nous ne saurions les blâmer pour une erreur qui ne persiste que dans leur imagination.  Notre bienveillance leur est irrévocablement acquise. L'impact sociologique de cette divulgation, bien que non négligeable, a causé peu de préjudices à votre réseau social et les perturbations constatées sont aujourd'hui largement amorties. Le réseau d'expéditionnaires Oummains sur votre planète en a cependant gravement souffert. Nous avons dû réduire notre activité et renforcer nos mesures de protection suite à la défaillance de ces frères.

Nous attirons cependant l'attention de votre frère André-Jacques Holbecq sur le danger inhérent à une publicité massive autour d'OUMMO. Les services secrets européens sont au courant de notre existence. Votre pays de France ne nous est pas hostile mais d'autres pays fortement liés au Traité Nord-Atlantiquecomme l'Espagne ou le Royaume Uni, ont développé envers nous une peur panique irrationnelle. Il est indispensable d'éviter tout sensationnalisme qui entraînerait un effet de masse autour de nos écrits. Un simple réseau de discussion tel que celui que vous avez constitué pour analyser nos textes peut être suffisant pour créer un effet levier dont l'ampleur pourrait vous échapper. Vous ne devez en aucun cas vous servir d'OUMMO pour tenter d'exprimer des incitations publiques visant par exemple, à faire révéler certaines informations confidentielles concernant la réalité du phénomène OVNI maintenues secrètes par vos organismes étatiques. Cela n'est pas souhaitable pour l'instant. Ces organismes ont une connaissance incomplète et faussée des raisons et implications réelles de nos incursions sur votre planète. Les OEMMII voyageurs qui vous visitent sont à même de décider de la conduite à tenir pour intervenir auprès de vos autorités et vous faire prendre progressivement conscience de leur présence. Nous insistons: votre réseau social pris dans son ensemble. n'est pas encore prêt pour supporter le choc psychologique d'une révélation directe.

*******

En réponse à votre frère Jean Pollionnous le félicitons pour son patient travail concernant notre langage. Nous confirmons que ce langage est propre à notre peuple d'OUMMO. La règle de courtoisie veut que l'on s'exprime dans la langue en vigueur sur l'astre froid que nous visitons. Il existe cependant des exceptions dans le cas de langages dont les sonorités sont trop complexes pour savoir être reproduites par notre larynx, y compris par le biais de prothèses amplificatrices. Dans ce cas nos hôtes utilisent notre langage pour communiquer avec nous. Il n'existe pas de langage universel mais nous utilisons fréquemment des codes standardisés formés par des séquences sonores répétitives qui nous permettent d'échanger rapidement de l'information limitée à des concepts simples. Nous communiquons parfois avec d'autres OEMMII voyageurs qui vous visitent.  Dans ce cas nous utilisons vos langages Anglais, Russe, Chinois ou Espagnol avec eux.

Vous vous étonnez des agroglyphes qui apparaissent spontanément au sein de vos champs. Un grand nombre de vos frères croit réellement que des OEMMII farceurs munis de simples planches de bois sauraient en être a l'origine. Quand cessera cette ingénuité? Oui, ces signes sont tracés, dans leur grande majorité, par des OEMMII voyageurs extérieurs à votre planète. Ils ne sont pas de notre fait mais nous connaissons la race d'OEMMII qui les produit. La moralité de ces OEMMII est élevée et nous ne réprouvons pas leurs actions. Leur objectif n'est pas simplement d'exercer une forme d'expression artistique au détriment de vos récoltes mais bien de provoquer une prise de conscience progressive de la réalité extraterrestre par une interrogation légitime concernant la provenance de ces signes. Le discrédit volontaire lancé par les services étatiques d'investigation et relayé par les organismes de diffusion de l'information  cèdera nécessairement au delà d'un certain seuil de crédibilité qui s'avère cependant plus élevé que la simple logique le laisserait supposer. Nous constatons le même phénomène d'hypnose collective et de cécité mentale au niveau de la multiplication des incursions dans votre espace aérien de véhicules OVNI dont l'origine extra planétaire ne devrait logiquement faire aucun doute. Vous constaterez également que certaines nations ou zones géographiques concentrent une majeure partie de l'observation de ces phénomènes. Ceci n'est pas le fruit du hasard mais résulte d'une volonté d'exercer une pression constante sur certains organismes d'états manipulateurs et sournois dont le seul but est de maintenir le réseau social sous contrôle pour survivre.

Pour OUMMOAELEWE

NABGAA 112  fille de DORIO 34, approuvée par AYIOA 1 fils de ADAA 67

)+(

Ummo-sciences: NR-17 | TP-153/154


Ndw 1: Nous ne citons pas cet intitulé de l'annexe de la NR-15 qui nous donne un critère (actuel concernant ce document, et futur) de validation supplémentaire.

Précédente | Suivante