E22
D609
TP45j
E39

Traduction JP
Dernière Modification: 13/09/2017
Conforme à l'original (inclus ci-dessous) (AN)
Titre du document : Lettre d'accompagnement de Fernando Eguizabal à la revue "2001"
Date : Lettre datée du 28/01/1970 et reçue le 27/02/1970.
Auteur : Fernando Eguizabal
Destinataires : Le Directeur de la revue "2001"
Langue d'origine : Espagnol
Notes : Cette lettre a aussi été référencée pendant un temps E39 (qui regroupait E22 et E23). D'autre part la E19 a un temps été référencé en double sous le nom E22.

Il s'agit d'une lettre d'accompagnement d'un certain Fernando Eguizabal, accompagnant une photocopie d'une page d'une supposée lettre oummaine (référencée pour l'instant E25-D612), qui ont toutes les deux été reçues par la revue argentine "2001" qui a diffusé le tout. Cette lettre est dans le cadre numéroté 609 par Darnaude. Lire la E23 pour la traduction de l'article en lui-même.

On observera que Eguizabal écrit toujours Oummo (à la française) et non Ummo (à l'espagnole). C'est étonnant de la part d'un espagnol, même émigré au Mexique depuis 30 ans.
Attention ce document n'est pas d'origine Oummaine !
Il a été produit par un terrien en relation avec le dossier Oummo.

S-E23-1
(S-E23-1)


Monsieur le DIRECTEUR de la REVUE 2001

BUENOS AIRES, Rép. d'ARGENTINE.

Monsieur le Directeur :

A la lecture des chroniques que la revue vient de publier sous votre digne direction en référence à l'affaire Ummo ou Oummo, j'ai éprouvé la tentation de vous remettre, sans revendiquer quelque compensation pour ma part, quelques feuilles qui tentent, rien moins !, d'adoucir d'une certaine façon la rugueuse confusion de cette énigme.

Je suis un ancien journaliste espagnol, résidant au Mexique depuis l'année 1939 et mon premier et éventuel contact avec cette affaire se rattache à quelques documents reçus par un magnifique ami à moi, professeur de Physique, dans mon pays d'adoption.

J'ai profité de ce voyage d'affaires dans mon ancienne et chère Espagne : sur ma terre basque dont j'ai toujours la nostalgie, pour "fureter" un peu dans les cercles de Barcelone et de Madrid, à la recherche de nouvelles informations qui pourraient éclairer un peu plus cette sombre affaire de Oummo.

Naturellement je n'ai pas découvert ses racines, mais je crois que j'ai réussi à profiler avec plus d'impartialité une partie des hypothèses qui ont été divulguées à la face du public dans ces derniers mois.

Permettez-moi, Monsieur le Directeur, de vous exprimer mon désir qu'avec votre valeureuse collaboration et celle d'autres chercheurs anonymes, nous parvenions à tirer l'énigme au clair. Je vous enverrai le reste de mon étude pour votre publication, si vous l'acceptez ainsi.

Mes meilleurs souhaits :

FERNANDO EGUIZABAL
Parc des Avenues, 11
MADRID (Espagne)

PS : Je vous enverrai ma nouvelle adresse, puisque je vais prochainement loger à San Sébastien.