E25-D612
TP53
PDF Traduction JP
Dernière Modification : 08/07/2018
Format vérifié et conforme à l'original (AN) Scanner
Titre de la lettre : Extrait de lettre possiblement oummaine de 1964 dans la revue "2001"
Date : L'article signale "la page photographiée que je vous envoie correspond à une monographie qui fut reçue à Monterrey, Mexique, le 8 octobre 1964."
Auteur : Possiblement Oummain
Destinataires : Le Directeur de la revue "2001" (pour ce qui est de la photocopie de cette page)
Un professeur de physique à Monterrey (Mexique) (pour ce qui est du document original)
Langue d'origine : Espagnol
Notes : Ce document provient de deux sources différentes. Il s'agit d'abord d'une photocopies de la "Revue 2001", n°20, publiée en Mars 1970 à Buenos Aire qui serait une page, élément partiel d'un soi disant rapport oummain qui aurait été reçu le 8 octobre 1964 par un professeur de physique à Monterrey (Mexique). Ce document a, par la suite, été retrouvé dans les archive de José Luis Jordán Peña.

C'est la seule page que nous ayions (et ce pour les deux sources), et elle est clairement rattachée aux courriers de l'époque : tampon, l'expression IBOSOO UU et surtout un idéogramme que l'on a retrouvé dans des lettres postérieures (modulo la symétrie), associé à un numéro comme dans d'autres lettres... Cette page semble vraiment de la source mais c'est la date du 7 octobre 1964 qui n'est pas établie avec certitude. Elle ne peut donc servir de preuve de lettre antérieure à "l'époque Sesma".

Tout ce qui concerne cette page, bien que très vraisemblable, devrait être mis au conditionnel. Ce n'est en tout cas pas "utilisable" comme preuve de date de réception d'une lettre oummaine indiquée reçue à Monterrey, Mexico, le 7 octobre 1964.

De même que ne le permettent pas les indications dans l'article : "Cela me permet d'affirmer catégoriquement avec des preuves incontestables, que Don Fernando Sesma a eu seulement un accès accidentel à l'affaire Ummo quand elle était déjà "en train de cuire" des années avant dans des cercles très restreints, au sein d'autres pays (Mexique en 1964, Australie 1964, France 1959, Canada 1963, Espagne 1965, U.S.A. 1963). C'est au moins d'alors que datent les références vérifiées que je possède.".

Au debut des années 2000 (le 14 juillet 2011 d'après Jean Pollion, en 2008 d'après Manuel), Manuel Rotaeche alors en visite chez José Luis Jordan Peña discute avec Pena qui lui dit qu'il possède des documents oummains non publiés. Pena sort alors un dossier et l'ouvre, et sur la première page, Manuel reconnait ce document qu'il a rapidement le temps de photographier avec son téléphone portable. C'est grâce à cette photographie, de meilleure qualité que la photocopie du journal, que la traduction et la transcription des formules mathématiques ont pu être améliorées. On déplorera que sur la photo de Manuel, une bande de papier avec le texte "inédit", ainsi qu'un cadrage hatif, cache une partie du texte.

Témoignage de Manuel : Vers 2008 je me suis rendu chez José Luis Jordán Peña pour l'interviewer. Comme toujours il insistait être l'auteur de tout le dossier OUMMO et affirmait même avoir des lettres inédites qu'il avait finalement décidé de ne pas envoyer. Alors je lui ai demandé de me montrer un bout d'une de ces lettres. Il a donc sorti des feuilles groupées dans un dossier plastique. Il ne m'a permis de voir que la première page. Sans lui demander sa permission, j'ai pris une photo avec mon téléphone mobile. Il ne s'est pas opposé à mon action. J’ai immédiatement reconnu la lettre E25. Je lui ai dit (à Peña) que cette lettre n’était pas inédite mais qu'elle avait été envoyée à un professeur de l'université de Monterrey au Mexique. Peña est alors resté muet pendant quelques secondes, comme en réfléchissant. Au bout d'un moment il a pris le dossier, il a tout gardé et il est passé à un autre thème sans plus vouloir parler de ce sujet.

Note de J.Pollion: "Le rapport devrait comporter au moins 24 illustrations. Tampon lisible.".

Suite à la photographie de Manuel, le comité LNC a été consulté pour savoir si cette lettre devait être reclassée, soit en D612 tout simplement, ou en H dans le cas où on imagine que Pena en serait l'auteur. Finalement 5 votants on voté pour un classement D612, et 6 votants ont préféré garder le classement E25-D612. Malgré leur votes, aucun des votants ne semble avoir émis des doutes sur l'origine Oummaine de ce document, malgré sa présence dans les dossiers de Pena.

E23-2
(E23-2)

Petite colonne centrale, en dessous de l'indication Darnaude "N°612" qui a été écrite par les journalistes en guise de légende : "Monographie "oummaine" reçue le 8 octobre 1964 par un professeur de physique à Monterrey (Mexico). Se rapporte à une étude compliquée d'un réseau de communications qui d'après eux existe dans notre mésencéphale, formé par des atomes isolés de krypton et qui sont à leur tour en communication avec le système nerveux central."


E25-D612-Journal
(E25-D612-Journal)
Agrandissement de la photocopie du journal
E25-D612-Pena
(E25-D612-Pena)
Photo de Manuel de l'archive de Peña
E25-D612-1
(E25-D612-1)

En attribuant des valeurs arbitraires RA et RB  aux rayons des environnements d’influence respectifs de E25-D612-2(E25-D612-2) et E25-D612-3(E25-D612-3) (Comme nous l'indiquions dans le paragraphe précédent : S exerce une influence qui peut être considérée d'avance comme un paramètre neutre en vue du traitement de transmission d’un Flux informatif entre les Deux atomes de Krypton.)
Avant d’analyser les phases connexes de ce réseau, nous vous invitons à reconsidérer une notion topique de ce que vous appelez, vous les terrestres : Entropie de l’Information (Voyez l’image 23) et la page 11
Dans chaque intervalle élémentaire de temps, les tensions thermodynamiques, génèrent des flux énergétiques thermiques de petite magnitude e (t - τ) : Fixons l’intervalle comme 0 ≤ τ ≤ t

E25-D612-4
(E25-D612-4)

De sorte qu’une entropie de l’information qui sous-entend la notion usuelle serait

E25-D612-5
(E25-D612-5)

Vous diriez alors (l’Enoncé du problème sur Ummo serait différent puisque le concept de flux informatif présente une notable différenciation à caractère sémantique) que la distribution que les mathématiciens terrestres appellent, canonique, serait donnée par :

E25-D612-6
(E25-D612-6)
← Représente l’énergie cinétique du système : T sa Température thermodynamique

Le flux thermique macroscopique viendrait donné (après simplification) par :

E25-D612-7
(E25-D612-7)
← Ce qui permet d’obtenir les valeurs k = 1, 2, 3, ......

D'où

E25-D612-8
(E25-D612-8)

De sorte que la distribution canonique facile à manier serait

E25-D612-9
(E25-D612-9)

Il existe une autre question sur laquelle il est nécessaire d’insister avant de poursuivre : Cette image de centre générateur de Flux informatif nous sert de modèle Thermodynamique pour rendre plus compréhensible le concept réel de centre générateur intégrant la chaîne de IBOSOO UU coordonnés que vous, les Terrestres, appelez Atomes de Krypton. Naturellement comme nous l’expliquons dans la page 8 le flux informatif émis par les faisceaux d’axes du complexe (NdT: Il est écrit "compejo") d’IBOSOO UU ne peut avoir de caractère thermique même si le mot « émettre » est correct pour définir le processus, car cela pourrait vous induire à penser que les deux éléments du réseau situés dans le neurencéphale, échangent des quanta énergétiques dans une séquence codifiée qui constitue le noyau du message. Non : Le modèle précédent est valide pour les intervalles de temps qui ont été signalés.
En outre, Quelle influence pourrait prendre la distance S (Image 24) face aux deux atomes de Krypton sur le temps de transmission ? Evidem-