E33
(ex NRE-1)
PDF Traduction JP
Dernière Modification : 18/04/2018
Pas d'original disponible
Titre de la lettre : Message de Sesma, extrait du livre de Enrique López Guerrero Mirando a la Lejanía del Universo" (ISBN-13: 9788401331299)
Date : Message lu le 18/04/1969 par Fernando Sesma
Auteur : Saliano
Destinataires : L'auditoire de la Baleine Joyeuse
Langue d'origine : Espagnol
Notes : Il s'agit d'un message (si la réalité de celui-ci était prouvée, évidemment) de Saliano et non pas des Oummains.

Note de Javier Fraile Peláez (envoyé le vendredi 22/11/2002, rédigé en anglais et traduit ici) : Comme décrit dans plusieurs lettres oummaines, Fernando Sesma était en contact avec (et manipulé par, d'après les oummains) une autre civilisation extra-terrestre qui avaient l'habitude de faire des expériences psychologiques sur les terriens. Derrière le nom "Saliano" il y avait plusieus individus qui ont contactés Sesma à l'aide de messages "symboliques", apparemment absurdes, contenant d'étranges textes et des pseudo-poèmes. Ces êtres ont été détecté et demasqués par les oummains. En avril 1969, Sesma a soi-disant reçu un message de la part d'un de ces êtres qui, pour la première (et apparemment la dernière) fois, était écrit en "prose" ordinaire. Fernando Sesma a envoyé une copie de ce message au prètre catholique Enrique López Guerrero en 1970, et ce dernier l'a publié dans son livre de 1978 intitulé Mirando a la Lejanía del Universo" (ISBN-13: 9788401331299). J'attache un scan de ce cours document ici. C'est en espagnol. S'il se révèle intéressant, quelqu'un pourrait vouloir le traduire en Français/Anglais.
Rmq: les phrases en italiques semblent avoir été mis en évidence par le père Enrique López, et n'apparaissent pas dans le document original. Salutation.

Message original de Javier en anglais: As narrated in various U-letters, Fernando Sesma was in contact with (and manipulated by, according to the Ummites) another ET civilization who used to perform psychological experiments on Earthlings. Behind the name "Saliano" were several individuals who contacted Sesma through "symbolic", aparently absurd, messages containing strange texts and pseudo-poems. These beings were detected and unmasked by the Ummites. In April 1969, Sesma allegedly received a message from one of these beings that, for the first (and apparently last) time, was written in "ordinary prose". Fernando Sesma sent a copy of it to the catholic priest Enrique López Guerrero in 1970, and the latter published it in his 1978 book "Mirando a la Lejanía del Universo". I am attaching a scan of this short document here. It's in Spanish. If it is considered interesting, someone might wish to translate it to French/English Note: The phrases in italics seem to have been emphasized by Father Enrique López, not appearing so in the original document. Saludos,
Attention ce document n'est pas d'origine Oummaine !
Il a été produit par un terrien (ou eventuellement par un extraterrestre non Oummain) en relation avec le dossier Oummo.

En regardant dans le lointain de l'univers....                   p.439

Message lu le 18 avril 1969 par Fernando Sesma

Vos enquêteurs connaissent et s'embarrassent à découvrir la provenance de nefs dont la morphologie lenticulaire a conduit à leur dénomination de soucoupes volantes.

Nous savons que la polémique est maintenant centrée parmi les spécialistes de votre planète à savoir si leur origine est terrienne ou d'autres points de la galaxie et même extragalactique comme le postulent les plus imaginatifs.

Nous allons vous offrir, sous forme condensée, quelques versions exactes vérifiées par moi et les miens se référant aux centres planétaires d'où ils proviennent : vous pouvez l'accepter ou non puisque mes affirmations sont verbales, non accompagnées de validations objectives à caractère technique.

Les astronefs (j'utilise des termes verbaux de la Terre) ont des caractéristiques structurales très distinctes comme il est facile de supposer en fonction de la civilisation technique qui en a fait le projet, le dessin et les a construits. Mais le système de propulsion de quasiment 80 % de celles-ci est identique. Sa technologie est telle qu'elle leur permet de couvrir des distances, bien que cela soit paradoxal, en un temps moindre que celui que mettrait un photon pour se déplacer, et sans que cela suppose que le mobile développe une vitesse supérieure à la limite du quantum énergétique.

Environ 22 % des autres civilisations galactiques utilisent des moyens différents et des nefs avec une autre superstructure et un moyen de déplacement radicalement différent.

Donc : hommes de la Terre, pour cette fois moi et les miens  nous vous communiquons sans utiliser de langage symbolique, que :

D'un corps planétaire que ses habitants appellent (ZOEN) (c'est l'expression acoustique la plus approchée du castillan) située dans un système planétaire de l'étoile cataloguée par vous comme "Beta-Hidra macho" (NdT: Cela se traduirait par "Bêta-hydra mâle" ?) à 21,35 années lumière de vous et dont les habitants sont de très petite stature : taille dont la moyenne statistique est de 42,17 cm, ils surveillent depuis l'an 1721 après J.C. l'atmosphère terrestre sans descendre.

D'une planète appelée (WVALA) par ses habitants, située sur une étoile que vous n'avez pas cataloguée, située à 27,88 années lumière, sont arrivés récemment (1963) sur la Terre et sont descendus pour la première fois au Chili; mais leurs équipages descendirent seulement à des occasions limitées.

D'une planète appelée (IOX) située sur l'étoile (HR 7703 a) dont les habitants sont de haute taille, très intelligents et avec des normes morales très strictes, proviennent des nefs qui visitent périodiquement la Terre depuis l'année 896 avant J.C.

D'une planète appelée UMO située à environ 14 années lumière proviennent des équipages pacifiques qui depuis 1950 visitent la Terre et profitant de leur constitution anatomique semblable à la vôtre ils se sont mêlés aux terriens pour les étudier. 

D'une planète codifiée par un chiffre [2] par ses habitants proviennent les plus anciens visiteurs de la Terre (depuis 31700 ans avant J.C.). Ils sont de taille élevée avec un épiderme écailleux, anatomie un peu différente de la vôtre. Ils proviennent d'une étoile que vous n'avez pas cataloguée, située à 47 années-lumière.

D'une planète classifiée par vos astronomes de l'astre Terre comme (70 Ofiuco a) (70 Ophucius a) située à 17,28 années lumière, proviennent des nefs d'observation non habitées qui pénètrent dans l'atmosphère depuis l'an 561 après J.C. avec une grande fréquence.

D'une étoile avec un système orbital de planètes très complexe, située à 44,37 années lumières, arrivent des équipages qui vous observent depuis 1906 après J.C., descendant avec fréquence pour réaliser leurs expériences et études. Ses habitants sont de très petite taille, macrocéphales, peau grisâtre  (pas verdâtre comme certains témoins les ont identifiés) et avec un niveau culturel élevé. Ils sont intelligents et sont régis par des normes éthiques de contenu élevé. Ils donnent à leur planète un nom modulé d'expression grapholittérale (NdT: Transcription écrite par des lettres) difficile.

Trois autres civilisations existent, dans lesquelles je m'inclus moi et les miens, et que pour des raisons justifiées nous ne pouvons mentionner.

La dénomination donnée par moi à ma planète, dans des messages antérieurs, était symbolique. L'existence réelle d'AUCO comme entité matérielle est nulle.

Notre structure mentale est si différente que c'est seulement au moyen d'expressions verbales symboliques que se réalise une communication plus efficiente que cette forme réaliste logique binaire que j'utilise dans le présent message.

Don Fernando Sesma est un des hommes qui nous servent d'intermédiaires pour notre communication avec les humains terriens et le seul autorisé pour les diffuser aux autres hommes d'Europe et d'Amérique.