E 31 - D3126
TP 123 à 126
JP
mel: 10/12/05
 
Titre de la lettre:

Mes relations de travail avec les hommes d'Ummo

Date :
12 décembre 1966
Destinataires :
Monsieur Enrique Villagrasa
Notes :

[Cette lettre du mécanographe est écrite sur des demi-pages 21/29,7; recto et verso comme il le fait très souvent, ndT]


 

 

E31- D3126                  

12-12-1966 

Mr.  ENRIQUE VILLAGRASA

Madrid 

Mon cher Monsieur,

Avant tout je souhaiterais me présenter puisque je n'ai pas le plaisir de vous connaître. Je suis le monsieur habitant à Madrid qui écrit à la machine ce que ces Messieurs qui disent provenir de la Planète Ummo, me dictent.

Ils ont quitté l'Espagne dans des conditions d'urgence - Ils m'ont dit qu'ils reviendraient peut-être avant le début de l'année - et ils m'ont demandé d'écrire quelques excuses à plusieurs des Messieurs résidant dans Quatre Capitales espagnoles, avec lesquels ils sont en correspondance. Ils ne m'ont pas donné plus d'instructions et ils ne m'ont même pas indiqué où ils partaient. Ils sont seulement exigé de moi que je ne donne pas mon nom chose que j'aurais satisfaite moi-même sans que l'on me le conseille auparavant. Ils m'ont demandé que je vous dise qu'ils continueraient de communiquer avec vous à leur retour.

Comme ils ne me l'ont pas défendu je profite de l'occasion pour écrire longuement à plusieurs des Messieurs auxquels nous avons envoyé des études et des lettres quand ils se trouvaient ici.

Vous comprendrez que j'étais désireux au moins de pouvoir me mettre en communication par lettre avec vous. Quelques fois j'ai pensé à vous appeler au téléphone ou à faire quelque chose pour nous voir tous pour traiter de cette affaire. Mais Comment le prendraient-ils ? Au commencement nous avons écrit seulement à deux messieurs (nombreux sont ceux à qui nous avons seulement écrit des lettres et aux autres nous avons envoyé ; une étude) mais certains Messieurs ne devaient pas en faire cas puisque pour ce que j'ai "cueilli" dans les conversations et par le ton des lettres, ils doutaient et avec raison que cette affaire soit sérieuse.

Regardez : Cette affaire ne me laisse pas dormir depuis des mois. Je suis dedans et je doute sur le chemin à prendre. D'une part ils me payent bien et je n'ai rien observé d'immoral ni de délictueux, d'autre part ma femme comme c'est naturel chez les femmes ( Vous me comprenez ; si vous êtres marié ) devient très nerveuse puisqu'elle est apeurée ( Elle croit que c'est une affaire d'espionnage)  Moi même je reconnais que je ne peux prévoir les conséquences futures de cette affaire.

Je crois que nous devrions nous réunir tous pour mettre tout cela au clair à leur insu. Il ne s'agit pas de les trahir, ( je ne serais pas capable de faire ça après leur manière de se comporter) Ni de les dénoncer, ( en plus le Gouvernement doit connaître cette affaire et la tait) Savez-vous que moi-même j'ai écrit sous leur dictée plusieurs choses à un monsieur qui est Commissaire de Police et que eux doivent parler avec lui au téléphone pour la forme dans laquelle ils lui écrivent ? Et savez-vous qu'un Professeur de l'Université (Faculté de Médecine) non seulement reçoit des études sur la Physiologie mais que lui-même en est arrivé à me donner des choses pour eux ? [Retour de l'appareil du Professeur Gallego ? à vérifier, ndT] Personnellement je connais deux d'entre vous. Le Professeur de Médecine Cité [ Gallego ?, ndT] et un autre Monsieur à qui ils écrivent beaucoup et qui a vu lui-même quelques photographies merveilleuses qu'ils me donnèrent pour que je les lui montre.

Ceux-ci l'ont passé sous silence parce qu'ils ne veulent peut-être pas qu'on les prenne pour des fous mais il savent trop que derrière cela se cache le plus grand des évènements en cours ces jours-ci en Espagne. A vous ils ont peu écrit,   mais il y a des Messieurs qui sont en train de recevoir des pages et des pages durant des mois  (Ces deux que je vous ai cités)

Mon histoire de tout ça est longue et je ne peux pas vous l'écrire en peu de feuillets. C'est pourquoi nous devions nous réunir tous au moins ceux de Madrid et ceux de Barcelone, les deux messieurs de Valladolid et celui de Bilbao et que ceux qui ne peuvent se déplacer nous expriment leur opinion par écrit. Je suis en train de penser la manière, même si je préfère attendre quelques mois de plus pour voir à quoi s'en tenir sur cette affaire.

Le premier que j'ai connu a été le plus grand d'entre eux. ( Il s'appelle DA numéro 3. Eux s'appellent par un mot et un nombre)  Mon beau-frère, voulait faire comme travail extra des copies à la machine (1) et comme il n'a pas le téléphone il m'a demandé de lui mettre le mien pour que je reçoive les commandes. Un monsieur avec une voix d'étranger m'a appelé et m'a dit qu'il viendrait. Je lui ai dit quand je l'ai reçu à la maison qu'en réalité j'écris très mal à la machine mais il m'a commandé en me suppliant, que c'est à moi-même qu'il dicterait, malgré le fait que je l'ai assuré que j'étais très lent et que la machine est vieille. Il a insisté en me donnant un billet. Je lui ai dit que c'était excessif et qu'il ignorait le type de rémunération qui est donné pour ces travaux. Il a assuré qu'il le savait parfaitement.

Ainsi a commencé, ce qui s'est avéré le plus ahurissant que je suis en train de vivre. Ma femme s'est rendu compte sur le champ de ce qui se passait et m'a demandé que nous ne les recevions pas. Eux au début se faisaient passer pour des médecins du Danemark. Mais j'ai vu tout de suite que derrière cela il y avait "quelque chose" Puisqu'un médecin ne dicte pas des choses mathématiques, et d'Electrotechnique, et de Géologie et d'Astronomie.

(1) et nous avons mis une annonce dans ABC.  [note manuscrite "espagnole", ndT]

Mais ce qui a commencé à nous faire soupçonner était que bien qu'ils ouvraient la bouche comme tous pour parler, parfois le mouvement des lèvres n'était pas synchronisé avec la parole qui sortait de la gorge. Le jour où en me dictant une lettre pour un Monsieur qui était professionnel d'Astrophysique de Barcelone il dicta qu'il provenait d'une planète appelée Ummo, j'ai été si abasourdi que j'ai eu une énorme difficulté à continuer. Enfin je comprenais tout. Je me trouvais sans doute devant un fou. Ils sont de véritables fous et je me suis rendu compte que mon Epouse avait deviné par cette intuition qu'ont les femmes. ( Elle ne croyait pas qu'ils l'étaient mais elle devina que quelque chose était anormal).

J'ai continué à écrire sans savoir que faire. J'ai vu qu'il était meilleur de dissimuler : pour prendre conseil sur quand il faudrait porter plainte. Mais quand il a eu fini de me dicter. Il m'a supplié de l'écouter et nous avons eu une longue conversation. Je me suis rendu compte que cet homme avait une culture fabuleuse. Il m'a justifié sa provenance d'une manière si logique que j'en suis resté ahuri. J'ai donc chassé la première idée qu'il s'agissait de quelques fous, mais vous comprendrez que je ne pouvais croire passablement qu'ils étaient d'un autre monde. J'ai ma culture. A cette époque en outre il y avait à la Télévision un programme que nous regardions tous les vendredi chez des voisins sous le titre Objectif Indiscret et je me suis figuré qu'il s'agissait de ça. Nous avions de solides discussions ma femme et moi. En plus il y avait mon beau-frère qui venait souvent et commençait à s'étonner, et aussi ma belle-mère. Et puis ils me payaient beaucoup plus que ce je gagnais au bureau. C'était un véritable conflit. Je ne pouvais pas en parler parce qu'on se serait moqué de nous.

Un des jours où il est venu celui dont j'ai su ensuite qu'il est leur Directeur a fini par me convaincre. Non seulement il était au courant des discussions avec ma femme (ce dont il me demanda de l'excuser) mais il m'a montré un appareil qui m'a laissé ahuri puisque qu'on voyait comme sur un petit écran plat les images de mon petit bureau comme en relief et une couleur extraordinaire.(je me suis vu moi, me déplaçant comme s'il s'agissait d'un écran de cinéma en miniature.)

Ces messieurs ont une culture impressionnante. Je suis parvenu à connaître des thèmes en relation avec la Comptabilité et la mécanisation des Bureaux que je n'aurais pas rêvé d'apprendre dans les livres. Et puis je suis un amateur de musique classique. Le directeur qui s'appelle Dei numéro 98 a une culture musicale impressionnante. Ils parlent de mille choses comme s'ils étaient une encyclopédie vivante. Je reconnais qu'en mathématiques c'est à peine si je sais ce que j'ai appris à l'Ecole de Commerce. Mais eux m'ont dicté des pages et des pages avec des signes mathématiques qui me semblent à moi de la haute mathématique puisqu'en plus ils les envoyaient à un Professeur de l'Université à la Faculté de Chimie. (Auquel nous n'avons déjà plus écrit depuis pas mal de temps) et la même chose en Géologie, et en ingénierie. Nous étions en train d'écrire à un ingénieur jusqu'au dernier jour où ils étaient ici avant de partir, une étude sur les revêtements de sol pleine de courbes graphiques et de formules.

Comment voulez-vous que je ne croie pas déjà ? Je suis sûr que nous sommes en train de vivre quelque chose de grandiose qui va être révolutionnaire si ça sort à la lumière publique. Mais le Gouvernement nous permettra-t-il que je sois déjà presque sûr qu'il le sait ? Suis-je en train de bien faire en me taisant ? Nous demanderont-ils de la responsabilité pour quelque chose ? Si d'autre part nous racontons Ne croyez-vous pas qu'on nous prendra pour des fous. Puisque j'ai ma Dame comme témoin bien qu'elle continue à l'attribuer à de l'espionnage influencée comme elle est par le cinéma. Mais je ne crois pas que ni les témoins ni les preuves écrites ne suffisent. Je garde en réserve une preuve pour la montrer dans le pire des cas, mais seuls les connaisseurs l'accepteront. (puisque nous savons combien les gens sont sceptiques.)

Je ne me risque pas à vous donner des noms sans savoir si ça leur déplairait mais parmi ceux qui reçoivent des lettres il y a plusieurs professions. Un Ingénieur de l'I.C.A.I. L'épouse d'un pharmacien, Un ingénieur industriel, Un professeur auquel j'ai rendu visite, le Professeur dont je vous ai parlé dans la lettre, Le Commissaire aussi cité, un auteur d'œuvres théâtrales, deux prêtres, plusieurs professeurs d'Université, un astronome, trois auteurs de nouvelles, un autre assistant d'Ingénierie et quelques autres. J'ignore pourquoi il vous a écrit à vous et pas aux autres. Mais eux ne parlent pas de cela,

Malgré tout il y a des choses que je ne finis pas de digérer. Comment vous expliquez-vous que des hommes qui ont une culture fabuleuse n'aient pas appris à écrire à la machine ? Il ne fait pas de doute que dicter à un quelqu'un d'inconnu pour eux comme je le suis et un autre dont je sais bien qu'il fait aussi ce travail pour eux, c'est un certain risque. Ne vous semble-t-il pas ? ensuite il y a autre chose : comment ont-ils appris notre langue s'ils viennent d'une autre Planète ? De plus, Que gagnent-ils à écrire ? S'ils veulent qu'on les croie ; qu'ils montrent des preuves que j'ai vues moi-même ! Ils suffiraient [sic, ndT] qu'ils montrent l'appareil que j'ai vu fonctionner, ou une sphère de la taille d'une noix qui se déplace (1) dans l'air pour faire des photographies. Je l'ai vue et ça m'a laissé ahuri. Elle s'arrêtait en l'air a différentes hauteurs, sortait de la pièce

(1) Cet appareil s'appelle UULUEWA ; il fait 2,19 cm de Æ[note ajoutée manuscrite "espagnole" ainsi que la référence dans le texte, ndT]

revenait pénétrer comme dirigée par radio. et restait cachée dans une étagère que j'ai avec des livres. Eux disent qu'en plus il y a à l'intérieur une espèce de microphone et ils m'ont expliqué qu'ils ont ainsi écouté les conversations avec ma femme. Tout cela est contradictoire puisque si d'une part ces inventions n'existent pas ici sur la terre, ce que je crois, d'autre part Pourquoi ne les montrent-ils pas à d'autres que moi ?

Parfois ma femme parvient presque à me convaincre. Au bout du compte, les Russes et les américains ont beaucoup de secrets à propos d'inventions. Mais ensuite je parle avec eux. Ils ont un ton de voix…Ils parlent avec humilité et persuasion…Non : J'ai résisté à croire qu'ils pouvaient me mentir. On remarque à ses yeux quand une personne est sincère…

Ne croyez pas que dans leur forme ils sont comme on les décrit dans les nouvelles de Science-fiction. Même pas la peau. Moi-même j'ai cru qu'ils étaient danois quand DA numéro 3 me l'a dit. Voilà donc notre doute. Ne croyez-vous pas d'autre part que d'autres êtres d'autres planètes ne devraient pas être comme nous ?

Il faut que je me mette d'accord avec ce Professeur [d'Université, ndT] de Médecine. Il est évident qu'il en sait plus que moi. Et il croit. Il se tait mais il croit. Je l'ai vu préoccupé quand j'ai parlé avec lui les jours où je lui ai apporté des paquets d'eux et qu'il m'en a remis d'autres. Il en est arrivé à me proposer de l'argent que je n'ai pas accepté. Puisque je ne révélerais jamais son nom, ni le vôtre, ni celui de personne sans la permission exprès de vous tous. Mais il est nécessaire de vous convaincre vous aussi et tous pour nous réunir quelque part pour décider quelque chose. Ou bien nous sommes en train d'être les victimes de quelque étrange complot, ou comme je crois, nous sommes en train de vivre quelque chose qui serait transcendental pour l'Humanité. Puisqu'ils sont à ce que j'ai vu en correspondance avec d'autres personnes du Monde entier.

Voyez vous-même. J'ai moi-même apporté des photographies à un Monsieur dont je ne peux révéler le nom. Il était incrédule. Il a été si surpris qu'il a appelé sa famille pour qu'ils les voient. C'est quelque chose de difficile à expliquer. Elles avaient une profondeur et une couleur fabuleuses. Donc, dès lors eux m'ont dicté de nombreuses lettres pour lui et je suis sûr que c'est un de ceux qui y croient aussi.

Est-ce que nous allons tous être fous ou quoi ? Il y a plus de choses. Tout de suite après m'avoir révélé leur identité j'ai commencé à acheter des livres qui pouvaient traiter de Soucoupes Volantes. J'ai toujours cru que c'étaient des choses de Journalistes. Donc, je n'ai pas trouvé dans un seul des références à la Planète Ummo. Mais j'ai trouvé un texte intitulé "L'Enigme des Soucoupes Volantes" (il est vendu chez Espasa Calpe). Ainsi donc à la page 429 on voit un dessin de la Soucoupe qui je ne sais si vous le savez a atterri à Aluche, dans la province de Madrid. !!! Elle a dans la partie inférieure leur symbole !!! Cela je peux vous l'assurer puisque je l'ai vu moi plusieurs fois dans les écrits de ces Messieurs !!! Le symbole est identique. Il manque seulement une barre horizontale. En outre, eux-mêmes ont confessé que leurs frères (comme ils appellent leurs compatriotes) ont atterri dans ce village d'Aluche.

Je ne vous fatigue pas plus. Je suis en train d'écrire dans des termes semblables à tous les correspondants de ces messieurs. J'étais désireux de m'épancher auprès de quelqu'un qui me comprendrait.

                            Votre affmo (3) et s.s. (4)  ( permettez-moi d'omettre mon nom, bien que je sais qu'il est incorrect d'être anonyme)

(3) abréviation "de politesse" non trouvée dans le dictionnaire, ndT

(4) s.s. abréviation de "dévoué serviteur", ndT