NR-13
TP-89/91
transcription ajh
corr: 05/05/04
Titre de la lettre:
Présentation de E IXOO 7 - Relations entre ummites et « dookaaiens » - communauté galactique s’auto surveillant - non ingérence - contact.
Date :
Lettre de 3 pages postée le 14/04/2003,  reçue  le 16/04/2003               
Destinataires :
Pierre Martain (Pseudo)
Notes :

Première des trois lettres de E IXOO 7, écrites en français et reçues en France par un destinataire qui souhaite rester anonyme (ainsi qu’il est prévu dans l’appel à d’autres documents) et à qui nous avons donné le pseudonyme de « Pierre Martain » . Le respect de son anonymat a imposé la suppression de certains mots ou phrases qui n’ont aucune incidence sur les informations contenues dans ce document et ne dépassent pas une dizaine de lignes au total, y compris le premier paragraphe.
Pas d'idéogramme, pas de signature manuscrite. Le sigle ummo est formé des 3 caractères informatiques
Seul AJH connaît sa véritable identité, et se porte garant de sa moralité (il est hors de question que « Pierre Martain »  ait écrit lui-même ces lettres).
Voir l'article 31 pour la traduction des vocables oummains de cette lettre par Jean Pollion.



(en-tête)

(Un paragraphe de 6 lignes non transcrit sur demande du destinataire)

Mon nom est E IXOO 7 fils de OURIEE 29 et je dépends de mon frère AYIOA 1 fils de ADAA 67 chef des expéditionnaires de l'Europe Occidentale sauf Angleterre, Irlande, Portugal et Espagne.

(….)  notre désir de communiquer ouvertement avec vous, les OEMMII de la Terre, est vif et seule nous retient la certitude que l'établissement d'un contact officiel public serait préjudiciable au fragile réseau social de votre planète.  Pour la même raison nous ne pouvons intervenir directement et publiquement ainsi que vous le supposez.

Cette lettre n'engage que vous. Le fait de la rendre publique est laissé à votre entière discrétion sachant que l'on pourra vous opposer que vous avez pu tout aussi bien pu l'écrire (note 1) et la poster vous-même, qui plus est d'un endroit proche de votre domicile . Elle sera tout au plus classée dans la rubrique des lettres douteuses ou hypothétiques. Vous pouvez tout aussi bien la lire et la garder pour vous sans en faire part à vos frères.

Notre présence sur Terre a connu des interruptions temporaires depuis 53 années que nous vous visitons. Nos absences totales ont cependant été de courte période, bien que notre corps expéditionnaire s'est souvent réduit à six membres au cours des dernières années. Notre présence en temps cumulé sur votre planète approche les 49 années. Les dernières interruptions complètes de notre présence eurent lieu du 15 mai au 6 octobre 1993 et du 19 février 1998 au 4 août 1999. Le renouvellement de nos groupes expéditionnaires posait alors problème à cause des mauvaises conditions isodynamiques de l'espace dont les plissements, engendrés par notre OUWAAM, permettent d'effectuer nos voyages avec des durées de parcours acceptables. Ces conditions sont actuellement dégradées mais il s'est récemment produit une perturbation annexe rendant envisageable un voyage et qui nous a permis d'accueillir d'autres frères le 11 mars 2003 après un voyage épuisant équivalent à 5 mois terrestres.

(….)  notre planète a également été visitée dans des temps anciens par des races étrangères.

Le premier contact officiel avec des OEMMII provenant d'une autre planète eut lieu en l'année 75 de notre ère (environ 1255 ans terrestres avant la date actuelle si l'on veut tenter un synchronisme illusoire entre la Terre et OUMMO) par des frères pacifiques venus de la planète DOOKAAIA en réponse aux signaux émis depuis OUMMO.  11  XEE avant cela, ils avaient envoyé deux nefs automatiques en reconnaissance préalable pour vérifier notre réaction en réponse à une incursion patente et non fugitive dans notre espace aérien. Auparavant, notre planète avait également connu ce que vous appelez les vagues d'OVNI qui sont des OUEWA envoyés en reconnaissance par les OEMMIl voyageurs de différentes planètes de cette galaxie.

Le contact avec nos frères de la planète DOOKAAIA fut officiel et il n'y eut pas, à notre connaissance, de tentative clandestine de quelconques autres OEMMll pour se mêler à notre réseau social. Cela serait d'ailleurs impossible car chaque personne de ce réseau social est nécessairement en interaction avec le réseau d'ordinateurs SANMOO AAYOUBA qui surveille toute notre planète.  Aucune intrusion n'est de ce fait envisageable au sein de notre réseau social.

Nous sommes redevables à ces frères d'une accélération de notre développement technologique grâce à leurs apports théoriques à notre modèle cosmologique, alors balbutiant, au niveau de la théorie des IBOSZOO OU et de la structure décadimensionnelle du WAAM-WAAM. Grâce à eux nous avons pu maîtriser le processus d'inversion de l'orientation des axes des IBOSZOO OU (OAWOLEIIDAA) et ainsi construire nos propres OAWOLEA OUEWA pour explorer notre galaxie et les autres WAAM.  L'ingérence dans notre évolution ne s'est effectuée qu'à minima, se bornant à impulser des travaux théoriques déjà avancés, et parce que nos frères de DOOKAAIA avaient jugé notre stabilité sociale suffisante pour nous permettre d'accéder à un niveau de technologie supérieur, bien que toujours très inférieur au leur.

Nos frères de DOOKAAIA nous ont également impulsé dans le domaine psycho-émotionnel car nous étions à cette époque un peuple éminemment pragmatique et notre compréhension du WAAM-WAAM omettait alors l'intégration dans notre modèle cosmologique global des composantes transcendantales que sont WOA et BOUAWA. Ils nous ont encouragé, sans toutefois nous orienter directement vers la solution, à perfectionner nos connaissances en biologie cellulaire et en biopathologie car, et c'est maintenant également certain pour nous, la compréhension du WAAM WAAM nécessite la complète compréhension du fonctionnement biopsychologique de l'OEMII (corps humain pris dans ses aspects matériel et psychique indissociables).

Nous avons ainsi nous-mêmes accès aux voyages intra galactiques depuis une époque relativement récente et notre intégration dans la communauté des frères de cette galaxie est une expérience transcendante pour nous au fur et à mesure de notre développement psycho-émotionnel.

Nous avons comme règle tacite de référer aux autres frères OEMMII plus évolués avec lesquels nous sommes en contact pour tout voyage exploratoire que nous désirons effectuer. La règle est encore plus forte en cas de volonté d'incursion dans le réseau social d'une planète à OEMMII non voyageurs : nous sommes tenus moralement d'en faire mention officielle auprès de nos frères galactiques, avec les motivations légitimes qui nous la semblent imposer. Il est fréquent, au vu de notre relative inexpérience, qu'un voyage soit déconseillé. Les motivations de ce refus sont rarement explicitées mais nous nous y tenons strictement. Dans ce cas nous différons notre mission en attente d'un accord ultérieur. Nous avons toujours appliqué ce principe depuis un malheureux accident qui eut lieu lors de notre deuxième voyage d'exploration qui se termina par la mort atroce de nos frères, tués par les habitants autochtones de la planète.

Nous avons l'accord de nous immiscer au sein de votre réseau social depuis votre année 1948. Auparavant tout accord pour visiter votre système stellaire nous avait été refusé. Nous ignorions jusqu'à votre existence. Nous en comprenons aujourd'hui les raisons car vous vous trouviez dans une phase critique de votre histoire qu'il vous fallait surmonter seuls.

Des infractions à cette interdiction avaient cependant été récemment commises par d'autres visiteurs provenant d'un système stellaire que nous ne connaissions pas. Ces OEMMII de petite taille disposaient de technologies rudimentaires mais non conventionnelles qui ont surpris les frères qui surveillent habituellement votre planète.  Ces derniers n'ont pas eu le temps d'entrer en contact avec eux pour les dissuader d'interagir. Vos gouvernements ont alors eu accidentellement connaissance de la présence de ces visiteurs et de leur technologie, avancée de votre point de vue. Cette situation non souhaitée par nous a nécessité une rupture de la stricte politique de non ingérence qui était en vigueur envers votre planète.

Une phase d'ingérence mineure a donc été instaurée et nous avons été invités à y participer. Nous avons commencé au préalable des investigations scientifiques, biologiques et sociologiques de votre planète et des humains qui y habitent. C'est avec une grande émotion que nous avons pu confirmer votre nature de frères en remarquant les extraordinaires similitudes physiologiques qui existent entre nos deux races, tout comme nous l'avions déjà constaté, bien qu'à un degré moindre, avec les autres frères que nous avons pu contacter au cours de notre histoire.

Comme vous le supposez, il existe un pacte tacite de non ingérence au niveau des différents OEMMII voyageurs qui visitent d'autres astres habités par une forme de vie plus évoluée que les simples organismes pluricellulaires.  C'est une simple règle de bon sens qui consiste à ne pas influer sur le développement d'une planète si cette influence n'est pas nécessaire ou souhaitée de façon explicite par la race des OEMMII qui la peuplerait. La seule sanction de bon sens que nous appliquerions à des OEMMII qui violeraient cet accord tacite serait un refus total de coopération avec eux et la mise en œuvre de moyens spécifiques, éventuellement coercitifs, destinés à contrecarrer leurs actions. Une sanction punitive destructrice envers ces OEMMII visiteurs ne saurait être édictée, sauf en cas de volonté manifeste de nuire, ce qui à notre connaissance ne s'est pas strictement produit sur Terre. Dans ce cas, le groupe d'OEMMII le plus à même d'intervenir est libre de le faire à condition de pouvoir justifier de cet acte de légitime assistance envers les autres OEMMII frères de la galaxie.

Nous savons reconnaître la signature des différents OUEWA visitant notre galaxie, à condition d'avoir été en contact préalable avec un même modèle. Vous serez ainsi surpris de savoir que nous connaissions un nombre restreint d'OEMMII parmi ceux qui ont visité votre planète depuis notre arrivée. Les technologies d'environ 10% de ces OEMMII étaient totalement exotiques vis à vis des nôtres, leur développement technologique ayant pris d'autres voies pour aboutir au voyage galactique ou ayant évolué au-delà de notre entendement. Il existe ainsi une race d'OEMMII dont la technologie est au-delà de notre compréhension et qui semble surveiller différentes planètes en sondant les OUEWA qui y font incursion. Nous pouvons affirmer que des OUEWA ont été délibérément dématérialisés au sein même de votre atmosphère par ce que nous avons interprété comme un OAWOLEIIDA provoqué de façon exogène à ces nefs, nous supposons, par ces OEMMII à technologie avancée.

(…). Si le moindre doute quant à l'origine extraterrestre de cette lettre subsiste en vous,  et ce doute devrait en toute logique exister, je vous exhorte à ne pas la communiquer de façon publique, hormis éventuellement à certaines personnes de confiance qui pourraient en faire une analyse critique et DEPASSIONNEE. Il s'agit cependant d'un simple conseil. Vous pouvez tout à fait ne pas le suivre, ou le suivre…(…)

(…)  en posant virtuellement ma main sur votre poitrine en gage de mon respect et de mon amitié que je vous garantis sincères.

Pour OUMMOAELEWE

E IXOO 7 fils de OURIEE 29, approuvé par AYIOA 1 fils de ADAA 67

)+(

Note 1: nous confirmons la répétition de " pu" sur l'original - Umm

Précédente | Suivante