E 30
D3121 | TP- 96 à 98
JP
Titre de la lettre:

Mon travail avec ces Messieurs d'Ummo

Date :
13 janvier 1967
Destinataires :
Monsieur Enrique Villagrasa
Notes :

Reçu de Darnaude, via Javier Fraile . 5 demi pages comme le fait très souvent le mécanographe.


 

 

E30 | D 3121  

Monsieur Enrique Villagrasa

M A D R I D

                                                                         13 janvier 1967

Très cher Monsieur,

Vous vous souviendrez certainement de moi puisqu'il n'y a pas longtemps je vous ai écrit une lettre se rapportant au cas de Messieurs qui sont ici de la Planète Ummo. [il s'agit de la E31 - D3216 du 12 décembre 1966]

Donc : Pour finir je me suis adressé à ce Monsieur dont je vous avais parlé dans ma lettre et qui est précisément un Professeur titulaire de chaire de l'Université de Médecine de Madrid, car je crois qu'il a plus d'autorité pour étudier l'affaire. Lui, au début, a été d'accord pour ce qui est de la réunion bien qu'il prétende que je vous aie donné la liste des noms des personnes à qui ils écrivent.

Moi, maintenant, vous comprendrez que je ne (le) peux jusqu'à ce que vienne leur  Directeur qui est parti en Décembre de l'année dernière.

En revanche, il m'a donné l'idée de vous écrire cette lettre que je vous envoie, en faisant des copies de celle-ci et en me demandant de me charger personnellement de les remettre moi-même puisque je suis celui qui connaît les domiciles de nombre d'entre vous.

Certainement avec tout le respect que m'inspire de monsieur, et bien que je reconnaisse que comme médecin et comme professeur qu'il est il sait beaucoup plus que moi, que je ne peux me comparer en culture comme il est logique, je répète que je me trouve en désaccord avec lui sur nombre de choses, bien que je reconnaisse aussi que pour d'autres je n'ai rien à objecter et que je suis totalement d'accord.

En soi, il y aurait un peu de confusion avec cette affaire maintenant s'il sortait que ce monsieur dit qu'il ne croit pas certain que ces messieurs viennent de Ummo. Je reconnais qu'au début aussi je le croyais et ainsi comme ça si ils le disent à une personne à froid, ou elle croirait qu'ils sont fous comme ça c'est passé pour moi ou qu'ils sont en train faire une plaisanterie de mauvais goût.

Il me paraît même naturel qu'une personne, parce qu'ils l'appellent par téléphone et qu'ils lui disent beaucoup de choses de grande culture et érudition, ne va pas croire une chose si fantastique et nous sommes au courant de beaucoup de choses et plus même nous les espagnols qui sommes difficiles à tromper.

Mais ce que je constate moi déjà en ces heures c'est que ces hommes sont extraordinaires. J'ai vu deux de leurs appareils qui sont d'une certaine façon extraordinaires. J'ai vu une petite sphère comme de l'acier avec 3 trous se déplacer et rester immobile dans l'air comme conduite par radio et mon épouse peut témoigner qu'une conversation qui eut lieu dans l'intimité fut écoutée par eux. / Que quelqu'un essaie de me dire que je n'ai pas vu moi et mon épouse quelques photographies fantastiques qui représentaient une partie anatomique du corps humain dans toutes les couleurs et en relief / j'ai en outre comme témoin de ceci un monsieur de Madrid auprès duquel j'ai moi-même été par leur ordre alors que même je ne savais qui ils étaient ni d'où ils venaient. Et je me souviens parfaitement que ce monsieur dont le nom m'échappe mais dont l'adresse est peut-être celle où ils envoient de nombreuses lettres (1) montra ces photos à ses proches. Je pourrais mentir, mais nous tous n'allons pas nous mettre d'accord.

Le professeur lui-même reconnaît qu'ils lui envoyèrent un appareil (2) que je n'ai pas vu mais que j'ai moi-même retourné dans une boite à ces messieurs de Ummo et je le crois parfaitement après les choses que j'ai vues et entendues.

Alors, quelles preuves veut-il de plus ce monsieur ? Ou je suis un retardé mental, ou je ne comprends pas ce qu'il pense d'eux. D'une part il dit qu'in ne croit pas qu'ils soient d'une Planète de Ummo puisque leur façon de s'habiller, leur visage et leurs mains sont comme celles de la Terre, mais ensuite il dit qu'il élimine qu'ils sont quelques plaisantins, quelques fous ou qu'ils seraient une organisation d'espions. Qu'il nous dise alors en bonne logique ce qu'ils sont, s'ils ne sont aucune de ces choses….! [le soulignement est manuscrit d'origine, ainsi que le point d'exclamation, ndT]

D'autre part, il reconnaît que son collègue d'Amérique du Nord croit en eux et j'ai vu moi-même la correspondance qu'il a entretenue avec lui et ses traductions de l'anglais en espagnol. Est-ce que lui aussi, ce médecin spécialiste du cœur va aussi se laisser tromper ? [allusion à un paragraphe de la lettre D140 (TP37j Gallego, donc le professeur sceptique dont parle le dactylographe est le Prof Gallego, ndT]

Je crois que le mieux est d'appeler un chat un chat ! Le pain du pain et le vin du vin ! Et de cesser de s'entourer [de précautions, ndT] pour ne pas admettre ce qui est clair comme de l'eau d'altitude. Pour moi, ce qui a achevé de me convaincre c'est le fait de la Soucoupe Volante d'Aluche qui descendit dans cette banlieue de Madrid. J'avais vu leur anagramme longtemps avant qui est comme ça

Donc. La presse et un livre qui s'intitule (L'énigme des soucoupes volantes) dont l'auteur est un certain Antonio Ribera ont publié la relation des faits et les témoins ont vu ce même anagramme.

Si vous entreprenez de tramer toutes ces preuves vous reconnaîtrez qu'elles sont trop fortes pour penser que tout cela serait une plaisanterie ou une fraude ou une chose de quelques cinglés. C'est ce qui vous arriverait s'ils vous les aviez entendu parler ou qu'à la réception de leurs écrits, ils vous diraient sur le champ que vous vous les êtes inventés et que la lettre c'est vous qui l'avez écrite et que vous êtes fou.

Pour cela le mieux devant les autres est de se taire car par dessus, il en sort un perdant. C'est ce que je fais. Donc maintenant ce que je ne comprends pas c'est le scepticisme de mon épouse et celui du monsieur Professeur. Ma femme les a vus et a vu des choses surprenantes et il n'y a personne qui l'a tirée de sa manie que ce sont des espions et que je le sais. Mais au moins elle n'a pas la culture d'un docteur professeur. Quelles preuves supplémentaires voudrait ce monsieur après celles qu'ils ont données….?

Comme toute preuve pour douter qu'ils viendraient de Ummo il dit que ce n'est pas possible qu'il viennent de là-bas qui est distant de 14 années lumières en seulement quelques mois. Il est clair que comme il n'a parlé avec eux que de médecine, il va être informé ! A moi qui, sans autant de science, ai eu l'humilité de leur demander, ils dirent une explication satisfaisante qui n'est pas en désaccord avec les théories d'Einstein. Il dit qu'il n'a pas cherché à leur demander "pour ne pas les faire remarquer" !!! Alors que je leur ai demandé et qu'ils m'expliquèrent !!! Ils ne vont pas tarder à s'en retourner. Et ici à Madrid il y en a deux autres que je connais déjà mais qui n'ont rédigé qu'une seule lettre.

Le fait est que ce professeur finit par reconnaître qu'il n'était pas non plus sûr qu'ils n'étaient pas de Ummo. Sur quoi restons-nous ? Je dis, moi, que le plus logique est, CROIRE ou NE PAS CROIRE, mais c'est de ne pas se compromettre et c'est très commode. Ensuite si tout cela se révèle faux, on pourra le dire. Oui, je l'avais dit, moi ! et si comme moi je ne doute pas que se vérifie la vérité de ces extraterrestres, je suis certain que je dirai : je le laissais déjà entrevoir ! 

Avec cela, sûr qu'ainsi on ne peut se tromper.

Pour les autres je suis d'accord avec lui, pour qu'ainsi ait lieu cette réunion pour laquelle, bien qu'avec une évidente impolitesse de sa part, chose dont je reconnais qu'elle m'a ennuyé, il n'a pas fait mention de m'inviter alors que j'ai autant de droits que vous tous.  

Ce que je ne peux pas, c'est pour des raisons morales c'est d' encore donner les noms jusqu'à ce qu'ils m'y autorisent. En outre j'ai à vous dire auparavant que, avant de le faire à ce propos pour chacun d'entre vous, je vous appellerai aussi au téléphone. Alors il peut arriver que certains ne désirent pas assister pour garder leur incognito, ou parce qu'ils croient que tout cela est un mensonge,

                  Je vous salue, votre afmo (3) et serviteur certain,

                     (Je préfère ne pas signer maintenant jusqu'à ce que tout cela s'explique)

(1) Il s'agit de Mr Sesma [mention manuscrite, ndT]

(2) Il ne peut s'agir que du Professeur Gallego, ndT

(3) abréviation de "votre très dévoué", ndT